Publicité

Le Ségur de la Santé, c'est aussi 2 milliards d'euros pour le numérique

  • ministsante_segur.png

    Le siège du ministère de la Santé, avenue de Ségur à Paris (Ministère de la Santé)
  • Les négociations entre le gouvernement et les représentants du monde médical ont débouché sur des investissements destinés à rattraper le retard dans la modernisation des systèmes d'information en santé.

    Deux milliards d'euros seront consacrés au développement du numérique dans le secteur hospitalier. Cette somme, annoncée à l'issue du Ségur de la Santé, permettra "de donner un coup d’accélérateur sans précédent pour rattraper le retard dans la modernisation, l’interopérabilité, la réversibilité, la convergence et la sécurité des systèmes d’information en santé" se rejouit-on au ministère de la Santé.

    Jamais une telle enveloppe n'avait été dégagée pour mettre l'hôpital au diapason des enjeux du numérique. Une partie de cette somme sera dédiée aux "fondations numériques régaliennes" de la filière hospitalière : messagerie sécurisée de santé, dossier médical partagé, interopérabilité... "Elle permettra le développement et le déploiement d’une offre logicielle de qualité inscrite dans la doctrine technique nationale du numérique en santé" promet le gouvernement.

    Système d'information rénové

    Le service d'accès aux soins (SAS) devrait, lui aussi, bénéficier d'un système d'information rénové afin d'être en capacité d'analyser les données de santé dans un cadre éthique et sécurisé.

    Le ministère de la Santé annonce par ailleurs que le secteur médico-social bénéficiera d’un investissement exceptionnel sur 5 ans à hauteur de 600 millions d’euros (au lieu de 30 millions initialement prévus) dans les équipements de base, les logiciels socles et les services d’échange.


     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    Couv demat 2020.png