Article réservé aux abonnés Archimag.com

Le dossier pharmaceutique s'impose à grande vitesse

Les informations enregistrées dans le DMP sont accessibles aux pharmaciens pendant quatre mois. Beboy

 

Si le dossier médical personnel (DMP) patine, le dossier pharmaceutique avance, lui, à grands pas. Plus de 26 millions de dossiers dématérialisés ont déjà été enregistrés par les pharmaciens. Décryptage des enjeux.

« Sécuriser la dispensation des médicaments ». Tel est l'objectif du dossier pharmaceutique (DP) dématérialisé, créé par la loi n°2007-127 du 30 janvier 2007 relative à l’organisation de certaines professions de santé et mis en œuvre depuis cette date par le conseil national de l'Ordre des pharmaciens. Avec ce dossier dématérialisé, les pharmaciens ont la possibilité de recenser, pour le compte de chaque bénéficiaire de l'Assurance maladie qui a demandé l'ouverture d'un DP à son pharmacien, la liste des médicaments délivrés au cours des quatre derniers mois. Ce qui « facilite la détection et l'élimination des risques d'interactions médicamenteuses » et «...

Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.

Le chiffre du jour

identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

Recevez l'essentiel de l'actu !