Publicité

Prêt Numérique en Bibliothèque : choisir avant qu’il ne soit trop tard…

  • Fotolia_57845683_M.jpg

    "A l’usage, le service est jugé très satisfaisant par les utilisateurs, mais son succès est pour l’instant proportionnel à l’étendue de l’offre et aux pratiques numériques actuelles des lecteurs". (Fotolia)
  • Olivier Walbecq, fondateur et dirigeant d’Archimed, nous donne sa vision sur le projet PNB.

    Pourquoi mettre en place le Prêt Numérique en Bibliothèque?

    PUBLI-INFO/AVIS D'EXPERT. Pour répondre à la demande croissante du public et anticiper l’évolution du marché de la lecture numérique en France, il est crucial que les bibliothèques développent dès maintenant leur offre numérique et tout particulièrement leur offre d’eBooks. Le modèle de prêt de PNB, en plus d’être légal, a l’avantage de préserver la territorialité du service. Nous sommes convaincus que la clef du succès combine harmonieusement immédiateté de l’accès numérique & médiation des prescripteurs reconnus que sont les bibliothécaires.

    Comment  mettre en place un projet PNB ?

    Archimed a, dès fin 2013, soutenu Dilicom et ses partenaires et engagé un processus de test du hub PNB. L’idée ? Mettre en place un pilote grandeur nature avec l’aide d’un client pionnier, en l’occurrence le réseau des médiathèques de l’agglomération de Montpellier
    Nous nous sommes dès le début appuyés sur notre service de Marketplace, unique en son genre sur le marché. Les bibliothèques n’ont plus à se soucier de savoir si les fournisseurs numériques respectent ou non les standards en matière de structuration et de diffusion des données. Nous assurons l’interopérabilité en amont.

    Toujours dans ce sens, nous avons choisi de promouvoir notre solution de portail fédérateur. Outre l’apport indéniable de la recherche unifiée, il faut souligner l’importance de pouvoir disposer de chaque ressource en totale autonomie pour constituer des sélections, rédiger des avis, partager des coups de cœur, … bref, tous les outils utiles à la pratique d’une médiation efficace.

    A l’usage, le service est jugé très satisfaisant par les utilisateurs, mais son succès est pour l’instant proportionnel à l’étendue de l’offre et aux pratiques numériques actuelles des lecteurs. Globalement, le taux moyen de rotation est d’environ 15 sur un an, ce chiffre étant à prendre avec toutes les précautions nécessaires. La consultation sur place est faible, moins de 2% des demandes.

    "Nous n’avons que peu de remontées négatives sur la prise en main des eBooks, le travail de proximité des bibliothèques y est pour beaucoup."

    L’impact politique est important dans les collectivités, la bibliothèque faisant la preuve, par la mise en œuvre de ce dispositif, de sa capacité à se renouveler et à répondre aux enjeux de disponibilité de son service de prêt.
    En termes d’exploitation, le service est globalement stable en regard de la complexité des échanges entre les plateformes des divers intervenants de la chaîne. Une proposition de plateforme de connaissances et de suivi des incidents, commune à tous les acteurs, avait été lancée lors de l’une des réunions/bilans du ministère de la Culture et on ne peut qu’encourager cette idée.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité