Publicité

Une coopération documentaire entre la BnF et la Cour des comptes

  • Bnf_cour.JPG

    bnf_cour
    La Cour des comptes située rue Cambon, dans le 1er arrondissement de Paris, a signée une convention de coopération documentaire avec la BnF. crédits : DR
  • Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes, et Laurence Engel, présidente de la Bibliothèque nationale de France, ont signé, le 17 septembre 2018, une convention de coopération documentaire pluriannuelle. Ce partenariat novateur permettra de mettre en avant les fonds documentaires de la Cour par la BnF. 

    Les collections de la bibliothèque de la Cour seront recensées dans le Répertoire national des bibliothèques et des fonds documentaires de la BnF.
    La bibliothèque numérisera les rapports annuels (1810-1997) et les recueils de jurisprudence (1869-2005) de la Cour, soit près de 65 000 pages. Les documents numérisés seront diffusés sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF et de ses partenaires. Les chercheurs pourront ainsi disposer de ressources en ligne essentielles pour l’étude des finances publiques françaises des XIXe et XXe siècles.

    La collection numérisée fera l’objet d’une valorisation concertée, via Gallica, et une journée d’études autour de ces fonds sera organisée par les deux institutions. Un travail d’éditorialisation et de médiation numérique sera notamment effectué dans le cadre de la mise en ligne du corpus Gallica « Essentiels de l’économie », en collaboration avec le département Droit, économie, politique de la BnF.

    Une approche novatrice de la politique de coopération

    Il s’agit pour la BnF d’une approche novatrice de la politique de coopération, qui s’associe à de nouveaux partenaires pour une diffusion optimale des ressources numériques de Gallica et leur dissémination au sein de communautés d’intérêt.
    Pour la Cour, cette coopération complétera les mises en ligne de documents numériques qu’elle effectue sur son site internet, depuis 1998 pour les rapports publics et 2006 pour les recueils de jurisprudence. En facilitant la diffusion de ses travaux, cette coopération s’inscrit pleinement dans la mission constitutionnelle confiée à la Cour de contribuer à l’information des citoyens par ses rapports publics.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Ex Libris banner_0.jpg

    banniere GP52 web.png