Publicité

Pourquoi le DAM est bien plus qu’un logiciel de photothèque

  • Dalim_ES.jpg

    Gestion de projets
    ES6 embarque désormais un outil de gestion de projet et de gestion des ressources (sous forme de diagramme de Gantt) qui permet de visualiser dans le temps les différentes tâches constitutives d’un projet.
  • Si la plupart des plateformes de Digital Asset Management se cantonne à l’indexation, à la gestion, au partage et à la diffusion des photos, des vidéos et autres créations graphiques, d’autres vont beaucoup plus loin. C’est le cas de DALIM ES dont la nouvelle version regorge de fonctions “Waouh”. 

    Rares sont les plateformes de Digital Asset Management intégrant des fonctions de gestion de projet et de gestion de planning. ES6, la solution de DAM de DALIM Software GmbH, elle, a pris ce pli et intègre désormais un outil de planification permettant d’avoir une vision synthétique sur les campagnes ou projets en cours, ainsi que les collaborateurs impliqués et le temps restant avant la date butoire. Cet outil intégré offre même la possibilité de définir des alarmes à certaines dates et de programmer l’envoi de notifications aux différents intervenants de l’état de la campagne. 

     

    Un Gantt intégré pour gérer les projets

    ES6 ne s’arrête pas là et embarque également un outil de gestion de projet et de gestion des ressources (sous forme de diagramme de Gantt) qui permet de visualiser dans le temps les différentes tâches constitutives d’un projet. Cet outil permet de définir des tâches, des échéances ou un timing d’exécution, mais aussi d’allouer à chaque tâche des ressources spécifiques et d’avoir ainsi un suivi optimal de chaque projet en contrôlant avec précision la charge de travail. Le tout en “drag & drop” avec, également, la possibilité de créer des workflows ou d’intégrer la planification à un workflow. 

     

    La méthode Kanban embarquée dans le DAM

    ES6 permet aussi d’utiliser la méthode Kanban, le système visuel de gestion projet agile hérité des constructeurs automobiles japonais. De manière très visuelle, les utilisateurs peuvent ainsi visualiser directement dans le logiciel de Digital Asset Management leur “To Do List” et communiquer avec les autres intervenants du projet. ES6 permet aussi d’uploader des tâcher, de les annoter/commenter et de les réaffecter vers d’autres collaborateurs en fonction des congés, des absences, etc. Le DAM devient ainsi une véritable plateforme collaborative tout-en-un. 

     

    De puissantes fonctions d’annotation

    Lorsqu’une marque compte décliner une campagne sur différents canaux (web, TV, radio, print, HTML, etc.), il est essentiel qu’elle puisse gérer et annoter tout type de médias, qu’il s’agisse d’un document PDF (communiqué de presse), d’une vidéo (teaser, pub, etc.) ou d’une bannière animée pour le web. Le logiciel de DAM lui permet de rassembler l’ensemble de ces assets au même endroit et de profiter (avec ES6) d’un nouveau viewer d'annotation. Celui-ci permet de faire des commentaires sur absolument tous les contenus, y compris les sous-titres d’une vidéo. Et comme chaque piste de sous-titres est référencée dans le DAM comme une ressource spécifique (séparément de la vidéo), seules les annotations de la piste de sous-titres concernées sont affichées dans le viewer et visibles par l’utilisateur. 

     

    Des fonctions pour gagner en fluidité et en efficacité 

    Ce nouveau viewer permet même de collaborer et d’annoter un site web. L’utilisateur peut, en effet, afficher le site et naviguer au gré de ses pages directement depuis la plateforme de Digital Asset Management. Il peut dès lors sélectionner un élément ou une partie de la page web et laisser des commentaires. Pour les spécialistes du packaging par exemple, il est aussi possible de commenter les visuels utilisés, de vérifier les informations textuelles, et de proposer une révision en soumettant la bonne police de caractère à utiliser, mais aussi la bonne couleur, la bonne couleur de fond et la bonne taille. Une fonctionnalité très pratique qui évite les allers/retours inutiles par mail ou les demandes de précision par téléphone ou en face-à-face. Tout peut maintenant être précisé de manière claire dans le logiciel de DAM. Cela permet par ailleurs d’annoter rapidement les différentes versions d’un même visuel ou document, et de ne plus avoir à le valider plusieurs fois. Les équipes de création gagnent ainsi en fluidité, en qualité, en efficacité et la marque rend son branding plus cohérent. 

     

    ES met fin à la galère du versionning

    ES6 propose également un nouvel outil d’édition et de conversion d’images (image vectorielle comprises) avec davantage de format de sortie et la possibilité d’insérer davantage de métadonnées par le biais d’une fiche améliorée. Á cela s’ajoutent de nouvelles possibilité en termes de versionning. Outre la technologie Visual Compare (qui permet de comparer les modifications faites sur un visuel ou un document simplement en déplaçant un curseur sur l’écran, style avant/après), ES6 offre la possibilité de remonter jusqu'à 16 révisions et de tout vérifier sur un même écran (supprimer, fusionner, etc.). Le logiciel permet même de zoomer sur 10 photos à la fois et de s’assurer de la conformité des visuels en matière de couleurs, de textes, de pictos, etc. Les marques peuvent ainsi voir et vérifier en un seul coup d’oeil si une ambiance est respectée avant la publication des visuels sur un site e-commerce par exemple. 

     

    ES : des workflows pour accélérer les projets

    L’une des grandes forces de cette plateforme de Digital Asset Management, c’est aussi ses workflows. Ils automatisent les étapes répétitives pour accélérer le travail, réduire les coûts, s'assurer qu'aucune étape n'est oubliée dans le processus et distribuer rapidement les supports de communication sur différents canaux. Ces workflows sont bien entendu totalement personnalisables, modifiables à tout moment et sont capables de gérer des circuits de diffusion/validation très complexes avec différents types de médias. Sans oublier la présence de KPI et de tableaux de bord permettant de monitorer l’usage de la plateforme et de mesurer par exemple le temps passé sur la validation d’une campagne, le nombre de médias ré-utilisés, etc. 

    Ce ne sont là, bien entendu, que quelques-unes des nouvelles fonctionnalités qui décuplent la puissance d’ES6 et en font une des plateformes de Digital Asset Management les plus complètes du marché.

    Notez qu'un guide complet sur le Digital Asset Management a été réalisé par Archimag en partenariat avec DALIM Software GmbH.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est la part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Publicité

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif