Publicité

100 euros par an : c'est ce que peut coûter un ordinateur fonctionnant 24 heures sur 24

  • computer-663396_1280.jpg

    100-euros-par-an-peut-couter-ordinateur-fonctionnant-24-h-24
    Un ordinateur en veille utilise de 20 % à 40 % de l’équivalent de sa consommation en marche (Pixabay / Ludi)
  • Selon l'Ademe, mieux vaut posséder un ordinateur portable qu'un poste fixe si l'on veut faire des économies d'énergie et s'équiper d'un équipement multifonctions plutôt que d'une imprimante laser.

    Bonne nouvelle pour les possesseurs d'un ordinateur portable : celui-ci consomme de 50 à 80 % d'énergie en moins qu'un poste fixe. Une raison à cela, "les ordinateurs portables ont été optimisés de manière à prolonger au maximum l'autonomie des batteries" explique l'Agence de la transition écologique (Ademe). Selon ses calculs, une unité centrale consomme en moyenne de 20 à 100 Wh auquel il faut ajouter un écran plat dont la consommation est estimée entre 10 et 30 Wh. "Allumé toute l'année, 24 h/24, un seul ordinateur peut donc coûter jusqu'à 100 euros d'électricité par an" constate l'Ademe.

    Autre bonne nouvelle, personne ne regrettera les écrans cathodiques qui ont été progressivement remplacés par des écrans plats à cristaux liquides. La génération d'écrans plats rétroéclairés par LED - les plus récents - consomment moins d’énergie et ont un avantage considérable : ils ne contiennent pas de mercure.

    Un ordinateur éteint continue de consommer de l'électricité

    Moins bonne nouvelle, un ordinateur en veille utilise tout de même de 20 % à 40 % de l’équivalent de sa consommation en marche. Plus étonnant, un ordinateur éteint, mais qui reste branché, continue aussi à consommer (environ 70 watts-heures par jour).

    Quant aux photocopieurs, même en "mode attente", ils continuent de consommer de l'électricité : 80 % de sa consommation en mode action. Au petit jeu des comparaisons, les imprimantes à jet d’encre sont les plus vertueuses car elle consomment de 5 à 10 Wh en fonctionnement et n’ont pas besoin de préchauffage. Les imprimantes laser, de leur côté, consomment de 200 à 300 Wh. L'Ademe précise cependant que ces dernières sont "mieux adaptées dans les grandes entreprises et les administrations."

    La solution la plus pertinente réside probablement dans les équipements multifonctions qui consomment bien moins que la somme des appareils qu’ils remplacent.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".