Publicité

Data et éthique sont-elles conciliables ? La Journée de la Transition Numérique pose une question de fond

  • visuel_e-futura.png

    efutura_data_journee_transition_numerique
    L’association professionnelle eFutura organise le 21 octobre la 6ème Journée de la Transition Numérique (JTN) sur le thème de "Data, Éthique et Transition Numérique"
  • Dans un monde en pleine mutation, dans lequel les effets de la nouvelle Révolution Industrielle Digitale impactent notre quotidien dans tous les domaines, l'association professionnelle eFutura, fédératrice des acteurs des métiers de la gestion, la valorisation et la préservation des contenus numériques, organise le 21 octobre la 6ème Journée de la Transition Numérique (JTN) sur le thème de "Data, Éthique et Transition Numérique".
    Véritable pétrole du XXIème siècle, la Data se trouve au cœur de cette révolution digitale. Sous l'impulsion de son Président Jean-Pierre la Hausse de Lalouvière, l'association eFutura, acteur majeur des services de contenus numériques, souhaite "élargir la vocation et le rôle de la JTN pour en faire un moment de respiration, de réflexion, de partage sur la transition numérique". Rédoine Billaud, secrétaire général de l'association souligne "l'intérêt de prendre de la hauteur, d'apporter de nouvelles perspectives au-delà de la technicité des actions du quotidien".

    Wladimir Taranoff, conseil en transformation numérique et co-organisateur de la 6ème JTN souligne "l'importance de comprendre ce qui se passe pour devenir tous des acteurs de cette transformation majeure plutôt que de la subir".

    L'alliance des intelligences artificielles et de la data collectée en grand nombre permet de générer des informations utiles pour personnaliser la relation et construire des modèles économiques à succès. Cette maîtrise de la data permet aux géants chinois et américains de la technologie d'accéder avec succès à tous les marchés.  

    Au-delà des technologies "l'important réside dans l'usage de cette data. Nous pouvons le faire mais voulons-nous le faire ? L'éthique est la limite que nous nous fixons." relève Wladimir Taranoff. La France et l'Europe, avec leurs valeurs, leurs cultures, leur éthique doivent prendre place dans ce jeu aujourd'hui concentré dans les mains de quelques acteurs technologiques de l'Asie-Pacifique.

    Les 3 tables rondes organisées sur le thème de la data, de l'éthique et de la transition numérique ont pour objectifs de mieux comprendre l'usage de la data, ses conséquences positives et négatives, la régulation, la pédagogie. 

    Data et éthique sont-elles conciliables ? Cette première table ronde pose directement un sujet de préoccupation majeure lié à l'usage intensif et extensif de la data pour améliorer et personnaliser notre "expérience client, notre accès à l'information, à la médecine...". Ce brûlant sujet d'actualité sera décortiqué par Wladimir Taranoff avec Mick Levy, spécialiste de l'intelligence artificiel et de la data et auteur de "Sortez vos données du frigo", directeur de l'innovation business chez Business & Décision, Violaine Champetier de Ribes, COO d'Orignes Europe OU, auteure de "Demain tous estoniens" et Ibrahima Nour Eddine Diagne, conseiller au Conseil National du Numérique du Sénégal. Des craintes mais aussi de formidables opportunités.

    "Ne laissons pas notre avenir aux géants de la technologie de la zone Asie-Pacifique" 

    La médecine et l'humain augmenté seront au cœur de la seconde table ronde animée par Christian Dubourg avec le Dr Bernard Nordlinger, président du CESREES (Comité éthique et scientifique pour les recherches, les études et les évaluations dans le domaine de la santé), Laure Tabouy, PhD, docteur en neurosciences, Pierre-Henri Tavoillot, président du Collège de Philosophie, auteur de "La morale de cette histoire" et le Général Henri Bentegeat, Chef d'état-major des armées (2002-2006) et vice-président du Comité d'Éthique de la Défense. Suppression des maladies avant leur apparition, réparation personnalisée ou augmentation de l’humain, le sujet le plus délicat qui touche directement les limites de notre condition humaine. Où placer le curseur de l’éthique et les limites de l’usage de la data en matière de médecine ? un futur combat entre Bio-conservateurs et Transhumanistes.

    La dernière table ronde, animée par Wladimir Taranoff sera consacrée à l'économie de l'attention, la data addiction. Face à l'infobésité générée par les nouveaux médias, la solution miracle de la personnalisation du contenu génère une nouvelle forme d'addiction centrée sur la captation de notre attention. Les mécanismes, les conséquences de cette addiction sur notre attention et notre sociabilité et la responsabilité de tous les acteurs seront traités par des experts en réseaux sociaux, psychologie, sociologie et sciences du cerveau. Fabienne Billat, conseil en communication et stratégie digitale, membre du Comité Digital de la Caisse des dépôts, experte Institut Sapien, Michael Stora, psychologue, directeur-fondateur de l'École des Héros, auteur de "Hyper connexion" et "Réseaux (a)sociaux", Dominique Boullier, professeur de sociologie à Sciences Po, auteur de "Comment sortir de l'emprise des réseaux sociaux" et Stefana Broadbent, docteur (PhD) en sciences cognitives, professeure d'anthropologie à University College London partageront leur expertise et confronteront leur vision sur ce sujet sensible.

    Wladimir Taranoff souligne "l'importance de ne pas laisser aux acteurs de la technologie la construction de ce nouveau siècle mais d'associer la société civile et tous les acteurs des sciences humaines, artistiques…"

    La JTN, version moderne des "Salons littéraires" du Siècle des Lumières où savants, philosophes se rencontraient pour partager, discuter, débattre des nouveaux sujets qui allaient transformer la société, se concentre aujourd'hui sur la data.  

    La JTN se tiendra à la fois en présentiel, à l'espace FIAP Jean Monnet à Paris 14ème et diffusée sur la chaîne Youtube de l'association eFutura, précise Rédoine Billaud. Inscription gratuite sur le site www.eFutura.fr

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Catalogue Gestion des Data 2022 Serda Formation