Publicité

PatentPulse se propose de devenir un réseau social de veille brevet

  • patent pulse veille brevet.jpg

    Un télescope pointe vers les étoiles (Ryan Wick / Flickr)
    Un télescope pointe vers les étoiles (Ryan Wick / Flickr)
  • Comment un nouvel acteur de la veille brevet peut-il encore se distinguer de ses concurrents ?

    L'entreprise Matheo Software a produit le 10 mai un communiqué annonçant le lancement de PatentPulse. Elle le présente comme « la première plateforme de veille brevet entièrement collaborative ».

    L'outil de veille, accessible par navigateur internet, intègre des fonctionnalités collaboratives telles que le partage de répertoires de travail, un système de notifications et d’alertes et une gestion des collaborateurs. Elles doivent permettre d'échanger de manière sécurisée et confidentielle à l'intérieur d'une entreprise ou entre des entreprises, sans sortir de l'interface web de l'outil.

    Illustration de l'outil Patent Pulse lancé le 10 mai (Matheo Software)

    Une série d'options classiques

    PatentPulse offre également les services plus classiques de la plupart de ses concurrents. Un moteur de recherche en texte intégral permet d'accéder à plusieurs bases de données qui représentent plus de 90 millions de brevets. Des aides à l'analyse des technologies et des acteurs présentés complètent un système de gestion par répertoire de travail et tableaux de bord dynamiques.

    Pour Matheo Software, ces fonctionnalités permettent « de détecter des tendances, d’identifier des opportunités de développement, de surveiller des secteurs et des technologies émergentes » et de « mener une veille brevet efficace ».

    Un service professionnel

    La plateforme PatentPulse s’adresse à toute personne pour laquelle la veille technologique représente un enjeu : les professionnels de la veille, les chercheurs occasionnels ou experts, les ingénieurs, les consultants ou encore les chargés de projet technologique.

    L'accès est proposée sous la forme d’un abonnement annuel entre 376 € et 890 € par licence.

    Matheo Software, créée en 2003 et basée à Marseille, vend également des solutions d'aide à la décision, d'analyse et de veille et d'autres suites logicielles.

     

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    veilleurs-documentaliste-teletravail
    Deux ans après le premier confinement destiné à lutter contre la pandémie de Covid-19, comment la « vie d’après » des documentalistes et des veilleurs s’esquisse-t-elle ? Télétravaillez-vous davantage ? Dans quelles conditions ? Accédez-vous facilement à vos données et logiciels ? Cela produit-il des changements dans vos missions ? Votre place dans l’organisation reste-telle la même ? Comment le travail collaboratif s’en ressent-il ? Ces évolutions vous conviennent-elles ? Archimag vous livre les résultats de son enquête. Ils sont commentés par différentes personnalités ou observateurs reconnus. Des professionnels témoignent de leur nouveau quotidien.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !
    veille
    Aujourd’hui, le rôle des veilleurs s’écrit en termes de responsabilité. Dans leur veille à la fois offensive et défensive, ils doivent aussi lutter contre l’hégémonie des géants du net et promouvoir des intérêts français ou européens. Une veille doit être sûre depuis son sourcing - qui s’appuiera en partie sur les bases de données du marché - jusqu’au respect du droit d’auteur, en passant par le lutte contre les fake news. La démarche du veilleur est agile : valorisation de son service, travail collaboratif, exploitation des réseaux sociaux et ressources vidéo, e-réputation, analyse de l’information et produits de veille. Ce guide contient de nombreux retours d’expérience, avis d’experts et descriptifs d’outils gratuits et payants ou de datavisualisation.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    Veille 2020.PNG