Publicité

Triche sur Wikipédia : des agences de communication s'engagent à ne plus mentir en ligne

  • 1 actu agence communication wikipedia CJO.jpg

    Les agences de communication s'engagent, entre autres, à respecter les conditions d'utilisation de la Fondation Wikimedia. (Wikimedia Foundation/Lane Hartwell)
  • Une démarche confirmant la volonté des professionnels de la communication de respecter la crédibilité et la pertinence, afin d'en faire bénéficier leurs clients, de l'encyclopédie en ligne.

    Le saviez-vous ? De faux comptes créés par des agences de communication peuvent se cacher parmi la communauté des wikipédiens afin de créer ou modifier des pages en faveur de leurs clients. A l'image de l'agence Wiki-PR, plus de 250 "faux-nez" - comme on les surnomme - ont déjà été démasqués. Bien que les relations soient parfois problématiques entre l'encyclopédie en ligne et les agences de communication, un pas d'apaisement a été franchi le 10 juin dernier : onze agences mondiales ont publié un communiqué dans lequel elles déclarent s'engager à utiliser Wikipédia de façon "éthique" et à en prévenir les abus.

    "Nous reconnaissons que les actions antérieures de certains de notre industrie ont conduit à une relation difficile avec la communauté des rédacteurs de Wikipédia" expliquent les agences dans leur déclaration. Le geste d'apaisement de cette semaine fait suite à la publication, en juin 2012, d'un guide des bonnes pratiques à destination des professionnels des relations publiques et à une table ronde organisée en février dernier entre des professionnels de la communication, des bénévoles de Wikipédia et des universitaires, venus en observateurs. Parmi les agences signataires, citons par exemple les agences Ketchum, Ogilvy & Mather, Burson-Marsteller ou encore FleishmanHillard.

    Des wikipédiens ultra réactifs

    Malgré ces relations qualifiées d'historiquement tendues, le président de Wikimédia France, Rémi Mathis, se veut rassurant : "en France, je n'ai pas souvenir d'un conflit important avec une agence de communication, explique-t-il au Figaro ; il existe des faux-nez mais qui sont bloqués dès qu'ils ont un comportement anormal".

    Afin de démontrer la réactivité de la communauté des wikipédiens, celui-ci ajoute que les passage particulièrement "glorieux" sont rapidement démasqués et les grands faits d'actualité particulièrement surveillés, notamment dans le cas où une entreprise souffrant de scandale voudrait étouffer certains faits. Et d'ajouter : "que les agences interviennent sur Wikipedia ne pose pas de problème tant qu'elles respectent les règles". Le Figaro cite tout de même l'exemple de la page Wikipédia d'une base militaire que la DCRI a tenté l'an dernier de faire supprimer : en quelques jours, l'article était devenu le plus consulté de la version francophone de la plateforme.

     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité