Publicité

RGPD : un total de 171 millions d'amendes prononcées en 2020 en Europe

  • rgpd_total.png

    La France se place à la sixième place des pays les plus sévères (DR)
  • L'Italie, le Royaume-Uni et l'Allemagne figurent parmi les pays plus sévères dans l'application du Règlement général sur la protection des données.

    171,3 millions d'euros. C'est le montant des amendes infligées dans le cadre du RGPD en 2020 au sein de l'Union européenne. Selon une estimation du site Finbold, l'Italie arrive en tête des pays les plus sévères avec un total de 58,1 millions d'euros devant le Royaume-Uni (43,9 millions) et l'Allemagne (37,3 millions). La France se situe à la sixième place avec 3,3 millions d'euros. 

    En fin de classement, l'Irlande qui abrite pourtant de nombreux sièges sociaux de géants du numérique n'a prononcé que 4 sanctions pour un montant de 630 000 euros.

    Amendes timorées

    A y regarder de plus près, certains pays infligent de nombreuses sanctions aux entreprises mais restent relativement timorées quant au montant des amendes. C'est notamment le cas de l'Espagne qui a prononcé 128 amendes pour une somme évaluée à seulement 8 millions d'euros. A l'inverse, le Royaume-Uni et l'Allemagne n'ont prononcé que trois sanctions pour des montants beaucoup plus élevés (43,9 et 37,3 millions d'euros). La compagnie aérienne British Airways a ainsi été sanctionnée à hauteur de 22 millions d'euros en 2020.

    En France, seulement cinq sanctions ont été prononcées en 2020 notamment contre Carrefour (3 millions d'euros) pour des manquements à l'obligation d'informer les personnes. 

    En 2019, la Cnil avait eu la main lourde en infligeant une amende de 50 millions d'euros à Google pour des "violations continues" du RGPD. 

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité