Publicité

Cloud souverain : Hive et Inria lancent une offre pour les particuliers et les entreprises

  • cloud-souverain-hive-inria.jpeg

    cloud-souverain-inria
    La solution devrait disponible pour les particuliers, puis les entreprises, courant 2023.
  • La société Hive annonce son partenariat avec l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) pour lancer une offre de cloud souverain en peer-to-peer. Destinée au grand public dans un premier temps, l’offre compte s’étendre à l’ensemble des entreprises. 

    La société Hive et l’Inria signent un partenariat stratégique. D’une durée de quatre ans, cette collaboration devrait permettre à la start-up et à l’institut national de recherche en sciences et technologies de mettre en commun leurs avancées en matière de cloud décentralisé, et ainsi développer une offre souveraine. 
    « Nous allons construire un cloud souverain, capable de rivaliser avec les cloud providers historiques et garantissant des droits de l’homme numériques », indique le fondateur David Gurlé, entrepreneur et fondateur de la licorne américaine de communication chiffrée Symphony. 
    Pour lancer ce projet, Hive a réalisé une levée de fonds de 7 millions d’euros en juin 2022. La start-up ambitionne de proposer aux particuliers, puis aux entreprises, une solution de stockage et de partage de fichiers respectant à la fois les enjeux de sécurité des données, de durabilité et de souveraineté. Le développement de cette solution peer-to-peer sera épaulée par l’Inria, institut reconnu pour ses compétences et son expérience dans les différents domaines. “Les défis de construire un cloud souverain de taille globale en utilisant la technologie peer to peer sont multiples. (...) Nous allons collaborer pour trouver des solutions pragmatiques pour (les) soulever” affirme le fondateur. 

    En attente d’une version finale 

    Le site est pour l’instant proposé en version bêta et testé par une centaine d’utilisateurs. « Cette version n’est pas encore très mature, mais elle s’améliore mois après mois, puisque nous avons des releases toutes les quatre semaines”, rassure David Gurlé. “Vers la fin du premier trimestre 2023, nous devrions être en mesure d’être très compétitifs sur le stockage et le partage. Puis les autres services seront progressivement introduits ». 
    La start-up espère proposer sa solution aux professionnels d’ici 2023 puis aux grandes entreprises d’ici 2025. 
     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le montant total des pénalités infligées aux entreprises en 2022 - et à l'échelle internationale - pour le non respect du RGPD.