Le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques publie son plan d’action logiciels libres et communs numériques

  • plan-action-ministere-fonctions-publiques.jpg

    plan-action-ministere
    Ce plan d'action fait suite à la publication de la circulaire data par le Premier ministre en avril 2021. (Crédits : Freepik)
  • Après un an de travail, le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques à publié en novembre 2022 son plan d’action logiciels libres et communs numériques qui vise à soutenir la transformation numérique du service public. 

    En novembre 2021, l’État demandait au ministère de la Transformation et de la Fonction publiques d’établir un groupe de travail afin d'accélérer la transformation numérique du service public à travers l'utilisation des logiciels libres et les communs numériques dans l'administration. Un an plus tard, le ministère publie le fruit de son travail dans son plan d’action logiciels libres et communs numériques

    Ce plan est piloté par un nouveau pôle d’expertise de logiciels libres constitué au sein du département Etalab de la Direction interministérielle du numérique (Dinum). Des objectifs clairs sont fixés : meilleure connaissance des logiciels libres et des communs numériques dans l’administration, développement et accompagnement dans l’ouverture des codes sources du secteur public et renforcement de l’attractivité de l’État-employeur auprès des talents du numérique en s’appuyant sur les logiciels libres et open source.

    Pour rappel, le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques, dirigé par Stanislas Guerini depuis mai 2022, a été créé en juillet 2020 avec pour mission d'assurer les transformations et le développement du numérique et des ressources humaines.

    Accès, accompagnement et référencement 

    Chacun des trois objectifs présentés dans le plan d’action comportent des missions définies par le pôle d’expertise pour soutenir la transformation numérique dans le service public :

    • Afin d’encourager l’utilisation des logiciels libres et des communs numériques, le plan souhaite référencer des solutions libres et open source ainsi que les logiciels libres et les communs numériques utilisés dans l’administration. Ce référencement permettrait par la suite de développer l’échange d’expertise interne à travers diverses actions.
       
    • Pour accompagner l'ouverture des codes sources du secteur public, le ministère compte aider les administrations à mobiliser leurs écosystèmes. Le pôle d’expertise développera également la plateforme code.gouv.fr et animera la communauté des relais interministériels sur le sujet de la publication des codes sources.
       
    • Pour attirer les talents du numériques au sein de l'Etat-employeur, le plan expose trois missions : animer le réseau d’échange d’information et d’expertise de la communauté Blue Hats (qui contribue la création et à l'utilisation des logiciels libres dans l'administration), valoriser les agents et les chercheurs contribuant à des logiciels libres ou à des communs numériques et attirer des experts du libre, de l’open source et des communs numériques dans l’administration en lien avec les autres actions de la mission “Talents”. 
       
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".