Article réservé aux abonnés Archimag.com

Expatriée à Montréal, une bibliothécaire française partage son expérience

  • neige_montreal.jpg

    Montreal-neige
    « Les opportunités de carrière sont à mon avis bien plus nombreuses à Montréal » Annelise Gakalla. (Matias Garabedian/Wikipedia)
  • Sommaire :

    Francophonie : des archivistes, des bibliothécaires et des documentalistes du bout du monde racontent leur métier
    Francophonie : des outils et des réseaux pour les pros de l'info​
    Travailler dans le Sahara est le quotidien de ce document controller algérien
    Archiviste au Cameroun, il raconte son métier à haut risque
    Au Luxembourg, les métiers de l'info sont en mal de formation locale
    Expatriée à Montréal, une bibliothécaire française partage son expérience​
    Archimag vous présente ses correspondants francophones !

    De nombreux « frenchies » rêvent de traverser l'Atlantique pour s'installer dans la ville francophone la plus peuplée d'Amérique. Annelise Gakalla, qui a fait le grand saut en 2015, témoigne des joies et des difficultés d'être une bibliothécaire française à Montréal.

    annelise-gakallaSon blog, Unefrenchieamontreal.com, a offert à Annelise Gakalla une petite notoriété. Originaire de la banlieue de Grenoble, cette jeune bibliothécaire de 29 ans y raconte depuis plus d'un an son expérience de l'expatriation et son quotidien à Montréal, où elle s'est installée. 

    Rien ne la prédestinait pourtant au grand départ. En 2011, son concours de bibliothécaire et un DUT métiers du livre en poche, elle s'installe en région parisienne où elle obtient en seulement deux ans la coordination d'un réseau de neuf bibliothèques dans le Val-d'Oise. Si sa carrière en France semble alors lancée, un événement vient bouleverser ses plans :

    « Mon conjoint a eu l’opportunité de partir travailler pour la filiale canadienne de son entreprise, explique-t-elle ; après avoir pesé le pour et le contre, nous nous sommes dit que c'était une expérience qu'on ne pouvait pas refuser ! ».

    L'expatriation décidée, s'ensuivent six mois d'angoisse pour la jeune femme. Bien qu'enthousiasmée par la découverte d'un nouveau pays, elle craint de ne pouvoir exercer son métier de l'autre côté de l'Atlantique :

    « Je savais que mon concours de bibliothécaire n'avait aucune valeur là-bas, explique-t-elle ; à Montréal, il faut posséder une maîtrise en sciences de l’information que je n'avais pas ».

    Opportunités

    Annelise ​Gakalla et son compagnon s'installent à Montréal en juin 2015. Prenant peu à peu conscience que son statut d'immigrée implique d'inévitables concessions, la jeune femme accepte de baisser ses prétentions et tente sa chance en tant que technicienne en documentation.  « Décrocher un tel job à la Ville de....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    archimag-francophonie-emploi

    Au sommaire

    - Rentrée 2016 : les formations se mettent à jour
    - Ifla 2016 : rendez-vous actif des bibliothécaires du monde
    - La dématérialisation, est-ce déjà la fin ?​
    - Logiciels de gestion de projet collaborative : le grand bond en avant !

    DOSSIER Métiers de l’information : visages de la francophonie

    Et si l’on élargissait notre horizon ? En France, archivistes, bibliothécaires, documentalistes, veilleurs ont des identités souvent bien arrêtées, parfois des racines historiques profondes, mais qu’en est-il au-delà des frontières ?

    Et aussi :
    - Face à la fraude documentaire, des outils pour réagir
    - La gratuité, c’est le vol
    - Open access, une voie royale pour le partage de la connaissance​​
    - Gestion documentaire : quatre solutions au banc d’essai
    - Accueillir des publics dans les services d’archives
    - Les nouvelles obligations pour la cession de droits d’auteur
    - Applications de sécurité pour smartphone
    - Portrait de Gaëlle Béquet, Madame les Présidentes
    - Déconnexion numérique pour (presque) tous !
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.