Article réservé aux abonnés Archimag.com

Travailler dans le Sahara est le quotidien de ce document controller algérien

  • InSalah-Algerie.jpg

    In-Salah-Gas
    La base d'In Salah Gas, au Sahara, en Algérie, sur laquelle Ammar Chibane est document controller. (BP)
  • Sommaire :

    Francophonie : des archivistes, des bibliothécaires et des documentalistes du bout du monde racontent leur métier
    Francophonie : des outils et des réseaux pour les pros de l'info​
    Travailler dans le Sahara est le quotidien de ce document controller algérien
    Archiviste au Cameroun, il raconte son métier à haut risque
    Au Luxembourg, les métiers de l'info sont en mal de formation locale
    Expatriée à Montréal, une bibliothécaire française partage son expérience​
    Archimag vous présente ses correspondants francophones !

    Les métiers des archives et des bibliothèques sont peu valorisés en Algérie, où seule la documentation semble sortir son épingle du jeu. En témoigne Ammar Chibane, un document controller heureux, aux conditions de travail pourtant compliquées. 

    Ammar-ChibaneLe hasard fait parfois bien les choses, et la carrière d'Ammar Chibane le prouve. Lui qui ignorait tout de la bibliothéconomie à sa sortie du lycée, au début des années 90, s'est engagé dans cette voie sans l'avoir vraiment choisie. En effet, c'est sur les conseils d'un ami - qui lui dit que c'est « intéressant » et que la filière offre des débouchés - qu'il inscrit « bibliothéconomie » en face de son voeu nº 5 pour l'université.

    « Je ne savais même pas vraiment ce que ça voulait dire, confesse-t-il ; je me doutais bien que ça avait un rapport avec les bibliothèques, les livres et le classement, mais ce que je voulais vraiment faire, moi, c'était de l'anglais ».

    Pourtant, ce sera bien cette filière qui lui sera proposée :

    « Je n'ai pas voulu faire de recours, explique-t-il ; je suis parti à l'aventure, à la découverte du domaine, et ça a marché ! »

    En 1996, le jeune homme sort de ses quatre années de licence à l'Institut de bibliothéconomie de l'Université d'Alger parmi les meilleurs de sa promotion.

    « C'était le destin », s'amuse-t-il.

    Aujourd'hui encore, trois universités dispensent cette licence en Algérie (Alger, Oran et Constantine), qui reste l'unique filière à préparer les étudiants aux métiers de bibliothécaire, d'archiviste ou de documentaliste. Après la parenthèse de 21 mois du service national, le jeune homme est recruté su....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    archimag-francophonie-emploi

    Au sommaire

    - Rentrée 2016 : les formations se mettent à jour
    - Ifla 2016 : rendez-vous actif des bibliothécaires du monde
    - La dématérialisation, est-ce déjà la fin ?​
    - Logiciels de gestion de projet collaborative : le grand bond en avant !

    DOSSIER Métiers de l’information : visages de la francophonie

    Et si l’on élargissait notre horizon ? En France, archivistes, bibliothécaires, documentalistes, veilleurs ont des identités souvent bien arrêtées, parfois des racines historiques profondes, mais qu’en est-il au-delà des frontières ?

    Et aussi :
    - Face à la fraude documentaire, des outils pour réagir
    - La gratuité, c’est le vol
    - Open access, une voie royale pour le partage de la connaissance​​
    - Gestion documentaire : quatre solutions au banc d’essai
    - Accueillir des publics dans les services d’archives
    - Les nouvelles obligations pour la cession de droits d’auteur
    - Applications de sécurité pour smartphone
    - Portrait de Gaëlle Béquet, Madame les Présidentes
    - Déconnexion numérique pour (presque) tous !
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.