Publicité

Fabien Waechter : "L'Adij est un condominium mis en place par le droit et l’informatique"

  • fabien_waechter.jpg

    Fabien_Waechter
    Fabien Waechter : "nous consignerons des positions, des analyses scientifiques dans des rapports sur les thématiques juridiques et techniques qui sollicitent la société" (DR)
  • 3 questions à Fabien Waechter, président des Editions Juridiques Lexbase. Il a été élu président de l'Adij (Association pour le développement de l'informatique juridique) le 16 janvier dernier. 

    Quelles sont les missions de l'Adij ?

    L'Adij souhaite garantir l’appréhension réciproque de deux titans : le droit et l’informatique. Depuis près de 50 années, l’un défie l’autre et chacun doit trouver sa place. Mais des nations belligérantes signent aussi des traités qui organisent les rapports entre les forces en présence. La loi sur la République numérique de 2016, à la rédaction de laquelle l’Adij a participé, est un exemple de ces traités, encadrant ici les velléités d’un marché en genèse (la "legal tech") et les craintes d’un droit des Lumières qui protège l’individu.

    Forte de ses 45 années d’expertise, l'Adij est ce condominium mis en place par le droit et l’informatique. Constituée des plus grandes autorités légiférantes, décisionnelles, juridictionnelles, "legal techeuses", scientifiques, sa gouvernance permet une représentation de toutes les compétences. 

    Après André Dunes, rédacteur en chef des Editions Dalloz, dans les années 80, c'est la seconde fois que l'Adij est présidée par un "président-éditeur". Quelles sont vos particularités ?

    Lorsque je suis venu pour la première fois à l’Adij, il y a près de quinze ans, j’avais pour but de rendre accessible le plus de données de droit : la technique informatique m’y a aidé, jusqu’à faire de la publication mon métier.

    Les éditeurs disposent d'extraordinaires outils éditoriaux : de la numérisation au commentaire de texte ou de décision, ils ont pour mission d'apporter leur valeur ajoutée à chaque étape de la construction de l'information, le niveau le plus abouti étant celui de la doctrine. 

    Quel est le programme de l'Adij pour les années qui viennent ?

    L'Adij se rassemble au sein d'ateliers et lors des "mardis de l'Adij". Nous consignerons des positions, des analyses scientifiques dans des rapports sur les thématiques juridiques et techniques qui sollicitent la société. Un comité de publication, au sein duquel je veux rassembler des éditeurs, des relais d'opinion, aura pour mission de relayer l'actualité de l'Adij.

    À lire sur Archimag

    Formulaire de recherche

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Nous suivre

    Publicité

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.