Apocalypse : des archéologues audiovisuels mettent la Grande Guerre en couleurs et redonnent vie aux images d'archives

  • 273 1 actu apocalypse france 2 CJO.jpg

    La couleur fait revivre les poilus dans les tranchées de 1917. (France2)
  • 47 semaines ont été nécessaires aux documentalistes et aux archivistes pour coloriser les images et permettre ainsi au public de voir le rouge du sang des soldats.

    Images d'archives officielles et extraits de films amateurs s'entremêlent dans la série documentaire en cinq épisodes consacrée à la Grande Guerre. Diffusés à partir du 18 mars sur France 2, Furie, Peur, Enfer, Rage et Délivrance en constituent les cinq volets - un pour chaque année de conflit - depuis l'attentat de Sarajevo du 28 juin 1914, jusqu'à la libération de l'Alsace en novembre 1918.

    Surtout, et parce que le temps où l'Histoire se regardait en noir et blanc est révolu, il présente des images d'archives entièrement colorisées, retravaillées et mises en valeur par l'historien Daniel Costelle et la réalisatrice Isabelle Clarke. 

    Les images du conflit sont pourtant rares : le matériel inadapté et la propagande militaire ont empêché le peu de reporters présents, bloqués à l'arrière des tranchées, de restituer des documents traduisant la réalité de la Grande Guerre. Certains amateurs ont eux aussi immortalisé le quotidien des soldats. Mais la technique était souvent incertaine et les pellicules rares. Le précédé de la couleur était encore inexistant : imaginez, le cinématographe inventé par les frères Lumière n'avait même pas vingt ans.

    Filmer les archives sur une visionneuse

    Isabelle Clarke a comparé le travail réalisé sur ces archives comme étant celui "d'archéologues audiovisuels qui trouvent un objet rare et le font briller". Impossible pour ses équipes d'intervenir directement sur les images d'archives. De plus, les documentalistes n'ayant pas eu le droit de dupliquer les originaux, ils ont du les filmer sur une visionneuse. Les images ont ensuite été nettoyées et recalées pour compenser le saut des images. Elles ont même été recadrées pour coller au format 16/9 des écrans actuels.

    Apocalypse, la 1e Guerre mondiale, fait partie des trente-cinq films et documentaires que France Télévisions proposera tout au long de l'année pour commémorer le centenaire du conflit. Il est le fruit du tri et du montage de plus de 500 heures d'images d'archives conservées en Europe et outre-Atlantique.

    Faire voir le rouge du sang

    47 semaines ont été nécessaires pour coloriser les images : "Le noir et blanc est une sorte d'amputation, alors que la couleur c'est la réalité". C'est une piqûre de rappel qui demande : "Qu'est-ce que la guerre"". "Le but est de se rapprocher des journaux télévisés actuels, ajoute Isabelle Clarke. Les images doivent être belles comme si elles sortaient de la caméra. Si l'on veut montrer la guerre, il faut faire voir le rouge du sang et sentir la sueur qui dégouline dans le cou des soldats".

    Des extraits d'Apocalypse, mis en valeur sur une carte interactive et triés par périodes ou par personnalités, sont également consultables sur le site de France 2.

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    8
    C'est le nombre de pages vues sur la version francophone de Wikipédia en France.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Indispensable

    Bannière BDD.gif