Publicité

La Grande collecte d'archives de la Grande guerre : c'est reparti comme en 14 !

  • centenaire-missioncollecte.png

    La Grande collecte 2014 aura lieu les 14 et 15 novembre 2014 (Mission Centenaire 14 18)
  • Près de 150 points de collecte seront mis en place les 14 et 15 novembre prochains pour recevoir les contributeurs.

    Les 14 et 15 novembre prochains, les Français seront invités à contribuer à leur mémoire nationale. Ils pourront, pour la deuxième année consécutive, participer à la Grande collecte et apporter leurs documents familiaux de la guerre 14-18 dans les centres d'archives participant à l'opération : lettres, photographies, journaux intimes, carnets de dessins, livrets militaires, et affiches pourront être présentés dans les 150 services d'archives participant à l'opération. 

    Comme en 2013, des archivistes et des professionnels de la conservation se chargeront d'évaluer l'intérêt des documents apportés par les contributeurs. "Ils pourront vous proposer une numérisation totale ou partielle si l'intérêt pour l'histoire locale ou nationale le justifie. Cette numérisation n'est cependant pas un droit" souligne-t-on à la Mission du Centenaire 14-18. 

    Effectuer un don ou un dépôt

    Bien évidemment, les contributeurs restent propriétaires des documents qu'ils apporteront dans les services d'archives. Ces documents leur seront restitués après numérisation. Mais ils auront la possibilité d'effectuer un don ou un dépôt au sein des services d'archives départementales et municipales habilités à recevoir ce type de dons.

    En 2013, la première édition de la Grande collecte avait permis de rassembler plus de 100 000 documents. En l'espace d'une semaine, environ 10 000 personnes s'étaient rendues dans une centaine de points de collecte. Les documents numérisés sont désormais consultables sur le site de la bibliothèque numérique européenne Europeana.

    Retrouvez l'article : Centenaire de 14-18, la Grande collecte ou les archives en mode 2.0

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif