Publicité

Soucoupes volantes, Ovnis... L'archive du FBI la plus consultée par les internautes a de quoi surprendre

  • ovni.jpg

    Si aucune des archives déclassifiées par le FBI ne fournit de preuves démontrant la provenance extraterrestres d'objets volants non identifiés, l'Hottel Memo suscite néanmoins le vif intérêt des internautes. (© Stranger via VisualHunt.com / CC BY)
  • Attention, ceci n'est pas le résumé d'un film de série B...

    L'archive la plus consultée de The Vault ("la chambre forte") semble tout droit sortie d'un épisode de Star Trek ou d'X-Files. A moins d'être "classés X", c'est en effet sur la plateforme de la bibliothèque numérique du FBI que les rapports rédigés par les enquêteurs de l'agence fédérale américaine sont archivés et accessibles en ligne.

    Un mémo consulté 1 million de fois

    L'archive en question, surnommée "Hottel Memo", fait depuis quelques années les choux gras des amateurs d'histoires d'extraterrestres et des passionnés de phénomènes paranormaux. Il s'agit d'un rapport tapuscrit datant de mars 1950 et rédigé par un certain Guy Hottel, un agent du FBI alors responsable des opérations extérieures du bureau de Washington. Ce mémo retranscrit le témoignage d'un enquêteur de l'armée de l'air américaine déclarant avoir fait une prise plutôt... inattendue. Ce mémo a été consulté plus d'un million de fois depuis sa mise en ligne en 2011..

    Un équipage d'ovnis

    Trois soucoupes volantes auraient été trouvées au Nouveau Mexique. "Circulaires et bombées au centre, d'un diamètre avoisinant les 50 mètres", elles ont été saisies avec leur équipage composé d'Ovnis "de forme humaine, sans dépasser les 90 centimètres de haut, vêtus d'un tissu métallique au maillage très fin. Chaque corps était bandé d'une façon similaire aux combinaisons des pilotes de chasse ou de voitures de course". Selon se rapport, les soucoupes se seraient écrasées en passant dans le champ d'un radar militaire, qui aurait perturbé leurs commandes.

    "Rien ne prouve l'existence des Ovnis"

    Le site Slate précise que si ce mémo était accessible à tous depuis les années 70 (en vertu de la Freedom of Information Act), ce n'est qu'au moment de sa mise en ligne en 2011 que l'Hottel Memo commence à faire parler de lui, relayé par de nombreux médias. Au point de susciter l'exaspération du FBI, qui rédige alors un billet de blog (UFOs or No?) destiné à couper court à la rumeur. Ce texte qualifie le témoignage relayé par Hottel "de seconde ou de troisième main" et se conclut ainsi : "Pardon, rien ne prouve l'existence des Ovnis. Le mystère reste entier.".

    Téléphone arabe

    Certains experts ont alors mené l'enquête, souhaitant découvrir la nature exacte de ce mémo douteux. Silas Newton, un affabulateur spécialiste des histoires de soucoupes volantes ou d'ovnis et récurrent dans les archives du FBI, pourrait en être à l'origine : "Newton aurait raconté cette histoire à un publicitaire radiophonique, explique Slate.fr, qui l'aurait racontée à ses voisins, qui l'auraient transmise à un vendeur de voitures, qui l'aurait relayée à un journaliste de Kansas City, qui en aurait parlé dans le Wyandotte Echo. Article qu'aurait lu l'enquêteur aérien, source de Hottel. Reste que le FBI n’établira jamais de lien direct entre Newton et l'Hottel Memo".

    Comment se fait-il alors qu'une telle arnaque attire autant la curiosité des internautes ? A l'image des enfants friands de contes fantastiques destinés à expulser leurs peurs ou développer leur imaginaire, les gens aiment qu'on leur raconte des histoires, voilà tout...

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    archives 2021.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif