Publicité

Bruno Ricard : "franchir une nouvelle étape dans la mutation numérique des Archives nationales"

  • bruno-ricard.jpg

    Bruno Ricard franchir nouvelle étape mutation numérique Archives nationales
    Bruno Ricard, directeur des Archives nationales (Farida Bréchemier)
  • Le directeur des Archives nationales précise les contours de la réorganisation de l'institution et détaille les objectifs assignés la nouvelle Direction du numérique et de la conservation. 

    Quelle est l'ambition de la nouvelle organisation des Archives nationales ?

    Après l’aboutissement du programme d’archivage électronique Adamant, cette nouvelle organisation a pour ambition de franchir une nouvelle étape dans la mutation numérique des Archives nationales. Elle vient en appui de la Stratégie 2021-2025 de l’établissement en voie de finalisation, à forte dimension numérique.    


    Pourquoi avoir créé une Direction du numérique et de la conservation ?

    L’ancien nom de cette direction, « direction de l’appui scientifique », n’était pas compris à l’extérieur de l’établissement. Et, étant donné son champ d’intervention, le terme numérique devait absolument y figurer. Elle est composée d’entités préexistantes, comme le département de la conservation ou le département du système d’information, mais aussi de nouveaux services comme le Lab des Archives, pour les projets innovants et les expérimentations, la Mission Grands projets [numériques] dont la première mission sera de mettre en œuvre un dispositif d’accès sécurisé à distance aux documents et données non diffusables sur Internet, ou encore le département de l’administration des données (et métadonnées), chargé de leur qualité, de leur pérennisation et de l’aide aux autres services pour leur collecte et leur mise à disposition des usagers.   

     
    Quel sera l'impact de cette nouvelle organisation sur les missions des AN ?

    Cette nouvelle organisation s’est imposée en raison de l’aboutissement du projet d’archivage électronique Adamant, aujourd’hui opérationnel, et de la décision de transférer la responsabilité des archives nativement numériques à la direction des fonds, transfert qui permet de renouer avec le principe fondateur du respect des fonds d’archives, quelle que soit la forme des documents. Le changement fondamental est là : une direction des fonds responsable de l’ensemble des archives, papier ou numériques, et une direction du numérique renouvelée, qui vient en soutien des autres services pour, collectivement, collégialement, garantir un exercice aussi optimal que possible de nos missions de collecte, de conservation/pérennisation et de communication. Tel est l’objectif de cette nouvelle organisation.      

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    archives 2021.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif