Publicité

Montréal : un drive pour rapporter ses livres à la bibliothèque sans avoir à descendre de voiture fait polémique

  • design_pierrefonds.jpg

    bibliotheque-Pierrefonds
    Les plans du projet de rénovation et d'agrandissement de la bibliothèque de Pierrefonds devront-ils être révisés à quelques mois de la réouverture de l'établissement ? (Design Montréal)
  • Les plans du projet de rénonation de la bibliothèque pourraient être modifiés à quelques mois seulement de la réouverture de l'établissement.

    La bibliothèque de Pierrefonds, dans l'ouest de Montréal, est en plein travaux de rénovation et d'agrandissement. Si certains élus et usagers s'enthousiasment du nouveau projet de l'établissement, qui doit rouvrir ses portes début 2019, d'autres s'alarment et le font savoir. En effet, elle sera équipée d'un étonnant service de retour des prêts par un guichet libre-service accessible au volant de sa voiture. Si le maire de l'arrondissement, s'est réjouit de cette "chute à livres" qui permettra de rapporter ses livres à la bibliothèque sans avoir à descendre de voiture, comme on commande un hamburger au drive in, d'autres l'ont qualifiée de choquante. Selon eux cet automate va à l'encontre des valeurs d'échanges et du principe de développement durable propres à la bibliothèque de Pierrefonds.

    "La bibliothèque de Pierrefonds − eh oui, parce qu'on est dans l'Ouest-de-l'Île − sera la première bibliothèque au Québec à avoir une chute à livres à l'auto, imaginez !", s'est réjouit Jim Beis, le maire de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, en plein conseil municipal, provoquant les moqueries et la colère de certains élus d'opposition.

    "C'est une aberration"

    Radio-Canada rapporte en effet les paroles de Christine Gosselin, responsable de la Culture au comité exécutif de la Ville de Montréal : "Je me suis étouffée avec mon café en lisant ça, a-t-elle déclarée, c'est une aberration". Ajoutant : "la culture se targue d'être le quatrième pilier du développement durable, alors on se demande bien comment, en 2018, on peut intégrer un service de retour par drive dans une bibliothèque". "De plus, a-t-elle ajouté, les bibliothèques du 21e siècle sont financées à grande échelle par la Ville et le gouvernement du Québec pour être des "troisièmes lieux" : des lieux d'échanges, de rencontres, de socialisation, où on entre dans le bâtiment, on fait des découvertes, on échange avec ses concitoyens, et ainsi de suite. »

    Si la responsable de la Culture n'a appris que récemment la décision d'installer cette "chute à livres", Radio-Canada rapporte également qu'elle a demandé à voir les plans de la bibliothèque, "quitte à modifier ceux-ci à quelques mois de l'ouverture officielle". 

    "Nous dépendons de nos véhicules"

    Une déclaration qui a, à son tour, révolté le maire Jim Beis. Celui a déclaré au site CBC.ca que "les plans pour la rénovation de la bibliothèque, qui valent plusieurs millions de dollars, sont en préparation depuis une décennie et qu'ils ont été approuvés par toutes les parties prenantes. Le concept architectural a même remporté un prix en 2014 car il possède tout ce qu'une bibliothèque moderne exige". Ajoutant qu'avec sa cafétéria intégrée, son jardin intérieur et sa terrasse extérieure, la bibliothèque servait de point de rassemblement pour la communauté, il a également précisé que la taille du parking avait été réduite pour encourager les gens à utiliser les transports en commun. "Le dépôt de livres est simplement un avantage supplémentaire que nous avons pour notre communauté - une communauté de 30 km de large - où nous dépendons de nos véhicules", a-t-il conclu. "Nous faisons cela pour nos résidents."

    Un projet à 21 millions de dollars

    Le projet de rénovation de la bibliothèque de Pierrefonds, financée par la Ville de Montréal et par le ministère de la Culture et des Communications du Québec, s'élève à plus de 21 millions de dollars. Il prévoit l'agrandissement de 2 317 m² et le réaménagement de 1 650 m² pour une superficie totalement de près de 4 000 m². La description du projet, qui a par ailleurs reçu le prix Emérite du magazine Canadian Architect en 2015, précise que "les nouveaux aménagements s’inscriront dans les principes du développement durable et la thématique 'écosystème', et ils comprendront l'intégration des nouvelles technologies de l'information". 

    Ce sujet vous intéresse ? Découvrez le guide pratique 2018 L'innovation en bibliothèque, publié par Archimag.

    guide-pratique-Archimag

    Pour commander le guide pratique, le recevoir en quelques instants et lire l'article en intégralité ou pour consulter le sommaire du guide, cliquez-ici

    L'innovation en bibliothèque

    Les bibliothèques sont de vieilles institutions. Cependant, si elles restent des sanctuaires du savoir et des points de repère dans une ville ou sur un campus, elles n’en sont pas moins capables d’innovations, dans un monde qui change, pour attirer de nouveaux publics tout en gardant les anciens. 
    Ces innovations s’opèrent par petites touches ou à travers de vastes chantiers. Les évolutions des usages forment le moteur de la transformation. Il est devenu nécessaire d’élargir les horaires d’ouverture, de faire davantage appel à l’automatisation, de procéder à des “mesures d’impact” et d’ajuster son offre.
    Les challenges sont nombreux : gestion des données de recherche, transition bibliographique, prêt numérique, mobilité, chatbot, question des communs, prêt d’objets, tenue d’ateliers, présence à travers les réseaux sociaux, maîtrise de l’expérience utilisateur…
    Logiciels, mobilier, automates et équipements divers : les moyens à la disposition des bibliothèques prennent aussi part à l’innovation..

    Feuilletez quelques extraits du guide en cliquant ici.

     

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    GP_62
    Les bibliothèques sont de vieilles institutions. Cependant, si elles restent des sanctuaires du savoir et des points de repère dans une ville ou sur un campus, elles n’en sont pas moins capables d’innovations, dans un monde qui change, pour attirer de nouveaux publics tout en gardant les anciens. Ces innovations s’opèrent par petites touches ou à travers de vastes chantiers. Les évolutions des usages forment le moteur de la transformation. Il est devenu nécessaire d’élargir les horaires d’ouverture, de faire davantage appel à l’automatisation, de procéder à des “mesures d’impact” et d’ajuster son offre. Les challenges sont nombreux : gestion des données de recherche, transition bibliographique, prêt numérique, mobilité, chatbot, question des communs, prêt d’objets, tenue d’ateliers, présence à travers les réseaux sociaux, maîtrise de l’expérience utilisateur… Logiciels, mobilier, automates et équipements divers : les moyens à la disposition des bibliothèques prennent aussi part à l’innovation.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Ex Libris banner_0.jpg

    banniere GP52 web.png