Publicité

Comment l’app mobile cloudLibrary rend encore plus simple l’accès aux services de la bibliothèque

  • app_bibliotheca1.jpg

    App bibliotheca
    L’application permet notamment à l’usager d’afficher sa carte lecteur virtuelle, qui remplace la carte physique.
  • Révolution mobile oblige, même les équipementiers des bibliothèques développent des applications mobiles venant en soutien de leurs autres solutions. C’est le cas pour Bibliotheca avec cloudLibray.

    Disponible gratuitement pour iOS et Android, cloudLibrary permet d’emprunter des ouvrages en toute simplicité avec son smartphone et centralise toutes les transactions effectuées par l’usager dans l’ordre chronologique. 

    Fini l’impression de reçus

    Elle autorise également l’affichage de reçus interactifs suite aux transactions (emprunt, retour, prolongation, etc.) réalisées sur l’automate selfCheck. D’ailleurs pour encourager les usagers à utiliser cloudLibrary, une notification apparaîtra sur l’automate au moment du choix de l’impression ou de l’envoi par email du ticket sur l’automate selfCheck. Un pop-up rappellera alors automatiquement à l’usager la disponibilité de l’application mobile et ses multiples possibilités. D’ailleurs, par défaut, les tickets sont affichés par l’application, y compris si l’usager choisit de ne pas imprimer le ticket sur l’automate.

    app_bibliotheca.jpgUne gestion autonome de ses emprunts

    Grâce à cette app mobile, l’usager peut évidemment effectuer différentes actions sur sa liste d’emprunts

    • visualiser l’historique de lecture,
    • marquer en tant que favori, lu et trier/filtrer les livres,
    • visualiser et annuler les documents réservés,
    • prolonger les emprunts,
    • recevoir les alertes pour le retour des documents.

    Il a ainsi accès en permanence à ses reçus interactifs, puisqu’ils sont automatiquement synchronisés à son compte, éliminant de ce fait les risques de perte ou d’oubli des dates de retour.

    Une carte lecteur toujours dans la poche

    L’application permet également à l’usager d’afficher sa carte lecteur virtuelle, qui remplace la carte physique. Il est même possible de mémoriser plusieurs cartes et de permuter entre elles, si besoin. Une option bien pratique pour les familles. Etant donné qu’on a toujours son smartphone sur soi, cette carte virtuelle facilite les prêts, permet de multiplier les transactions et constitue une alternative de choix pour les lecteurs réfractaires aux cartes physiques et à ceux qui les oublient tout le temps. 

    Des notifications personnalisables

    Sur l’écran d’accueil de l’app, l’usager retrouve les notifications pertinentes : les emprunts, les rappels des dates de retour et le solde de compte. Des notifications qu’il peut, bien entendu, personnaliser, activer ou désactiver. Il peut aussi choisir de recevoir ou non les notifications relatives notamment aux réservations, aux dates de retour, aux évènements de la bibliothèque ou des bibliothèques proches.

    Des possibilités de communication nouvelles pour les bibliothèques

    Il est aussi possible de personnaliser l’app en sélectionnant une langue, un thème et un avatar. Pour les bibliothèques, les possibilités de personnalisation sont encore plus poussées, puisqu’elles peuvent intégrer leur fil Twitter et envoyer des messages directement aux usagers. Ces deux éléments s’affichant alors sur l’écran d’accueil de l’application.

    Devenez le roi de l’organisation

    Enfin, cloudLibray propose également la fonction “Mon Panier” qui offre à l’usager un moyen ludique et fonctionnel de s’assurer qu’ils ont pris tous les documents à rendre avant d’aller à la bibliothèque. Ce qui peut, une fois de plus, s’avérer très utile pour les parents dont les enfants ont emprunté plusieurs livres chacun. “Mon Panier” permet ainsi de comptabiliser les documents mis dans le sac pour les retours et de créer une checklist virtuelle des documents à rendre. 

    Astucieuse, complète, pratique et personnalisable, cloudLibrary s’impose comme l’app de référence pour la bibliothèque et ses usagers. 

     

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    15
    C'est le nombre de pages numérisées issues des archives de la Société des Nations.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png