Publicité

CDC Arkhinéo reçoit le label France Cybersecurity lors du Forum International de la Cybersécurité à Lille

  • cybersecurite_cdcark.jpg

    cybersecurite
    CDC Arkhinéo fait désormais parties des services de confiance validés par l'eIDAS et ses validations et confirmations de signatures électroniques qualifiées sont valables à travers l'Europe (Pixabay/TheDigitalArtist)
  • L’entreprise française CDC Arkhinéo, spécialisée dans l'archivage et la conservation à long terme des données électroniques, s’est vu récompensée par le label France Cybersecurity lors du Forum International de la Cybersécurité (FIC), ce mercredi 23 janvier. Ce sont ses solutions eIDAS sur la validation des signatures électroniques et la conservation de ces signatures qui lui ont valu cette récompense.

    Le forum s’est tenu à Lille ces 22 et 23 janvier au Grand Palais, et rassemblait des entreprises et agences publiques comme Enedis, Orange, Google ou le CNIL, ainsi que beaucoup de personnalités concernées par le domaine de la cybersécurité. Etaient présents notamment Florence Parly, ministre de la Défense, et Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur.

    Le premier forum lancé par la Gendarmerie Nationale s’est tenu en 2007. Il s’agit de la douzième édition cette année.

    Une reconnaissance européenne

    CDC Arkhinéo a développé deux solutions conforme au règlement européen eIDAS :

    • La validation des signatures électroniques qualifiées
    • La conservation de ces signatures.

    Il s’agit du premier acteur français à voir ses solutions recevoir la double qualification eIDAS (Identification, authentification électronique et services de confiance). Elles rapportent aussi à CDC Arkhinéo le label France Cybersecurity.

    Plus important que la récompense, la reconnaissance à l’étranger. Cette qualification eIDAS permet aux services de CDC Arkhinéo d’être reconnus et valables à travers l’Europe.

    Validation et conservation des SEQ

    Les SEQ (signatures électroniques qualifiées) validées garantissent via un tiers qualifié que le document est authentique. Dans un communiqué de presse, CDC Arkhinéo précise que grâce à cette validation, "pour chaque archive signée qui sera consultée, on aura la certitude, au-delà de la durée de vie du certificat limitée à 2 ou 3 ans, que la signature était valide au moment où elle a été utilisée".

    En plus de cette validation, CDC Arkhinéo étend la durée de validité des SEQ. Via son système d'archivage et de conservation des documents numériques, Arkhinéo s'engage à augmenter la validité des SEQ et ce même si le certificat est dépassé. De ce fait, même si les documents ne sont plus sous certificat, ils sont quand même valables à l'utilisation, et grâce à la reconnaissance eIDAS, dans tous les pays membres de l'Union européenne.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    À malin, malin et demi ? Aujourd’hui, la fraude documentaire peut se cacher partout : papiers d’identité, factures, diplômes, etc. Autant de documents où l’on a du mal à distinguer le vrai du faux. Jusqu’à ce que justement, les spécialistes du document s’en mêlent et mettent leurs technologies à disposition pour permettre des vérifications et lutter contre la fraude.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    15
    C'est le nombre de pages numérisées issues des archives de la Société des Nations.

    Recevez l'essentiel de l'actu !