Lex Persona : la signature électronique à toute « e-preuve »

  • lex persona signature electronique.jpg

    signature_electronique
    La signature électronique de Lex Persona apporte une dimension probatoire / Pixabay
  • Dans un contexte où la dématérialisation se développe vite et souvent au mépris de la réglementation et des normes en vigueur, la signature électronique de Lex Persona apporte une dimension probatoire. L’éditeur français y répond par une offre complète permettant de signer, faire signer et cacheter tout type de document. 

    On peut avoir besoin de signer soi-même : une ordonnance, une attestation sur l’honneur, une reconnaissance de dette… Ou de faire signer : un contrat, un devis, un bon de commande… Ou d’apposer un cachet pour sécuriser et rendre officiel un document de son entité : un bulletin de paie, une facture, une documentation technique… Soit trois usages, occasionnels ou récurrents, très différents. Comment une activité dématérialisée peut-elle y faire face ? Faut-il recourir à trois prestataires différents ? En fait, rares
    sont les éditeurs offrant une réponse à cette problématique en dehors de Lex Persona qui fournit aux organisations, publiques ou privées, de tous secteurs et de tous métiers, un choix de solutions.

    Lex Persona prend en charge les certificats traditionnels sur support cryptographique des Autorités de Certification du marché et propose aussi ses propres certificats générés à la volée sur sa plateforme de signature en ligne. Son offre est disponible On Premise ou en SaaS. Interopérable, de nombreux partenaires l’intègrent déjà.

    Plusieurs certifications renforcent la confiance en Lex Persona :

    • ISO 27001 (sécurité des systèmes d’information),
    • eIDAS ETSI (signature électronique) et
    • la labellisation 2D-Doc COREF/FNTC (code-barres Datamatrix).

    Lex Persona
    Tel : +33 (0) 3 25 43 90 78
    infos@lex-persona.com
    /// www.lex-persona.com ///

    À savoir

    Créée en 2005, Lex Persona connaît une forte évolution depuis 2011 : croissance annuelle de plus 30 % pour un efectif d’une trentaine de personnes et un chiffre d’affaires de 2,6 millions d’euros. « Nous ne sommes qu’aux prémices de la signature électronique », déclare François Devoret, son dirigeant et fondateur.

    logo_lex_persona

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Publicité

    Couv demat 2020.png