Publicité

A chaque âge son réseau social préféré

  • reseauxsociaux.jpg

    Facebook n'est plus le réseau social préféré des jeunes (PixaBay/geralt)
  • Les jeunes (18-24 ans) plébiscitent Snapchat alors que les vieux (55-65 ans) préfèrent Facebook.

    Etes-vous présent sur Twitter ? Ou sur Facebook ? Ou bien sur Snapchat ? Ou bien encore sur LinkedIn ? Selon votre réponse, on pourra en déduire votre âge ! D'après une étude menée par le cabinet BI Intelligence, les jeunes sont majoritairement accros aux réseaux sociaux dédiés à l'image photo et/ou vidéo. Les 18-24 ans sont d'abord présents sur Snapchat (45 % de la tranche d'âge), puis sur Vine (28 %), sur Tumblr (28 %) et Instagram (23 %).  Ces quatre services permettent de photographier, filmer puis partager en quelques mouvements de doigt. Twitter et ses 140 signes n'arrivent qu'en cinquième position (19 %) devant Facebook (16 %) et LinkedIn (14 %) qui arrive bon dernier.

    La classe d'âge 25-34 ans utilise peu ou prou les mêmes réseaux mais dans des proportions différentes : 26 % pour Snapchat, Instagram et Pinterest. En revanche, LinkedIn croît à 21 %... carrière professionnelle oblige.

    Moins d'images à partir de 35 ans

    C'est à partir de la tranche d'âge supérieure (35-44 ans) que les comportements diffèrent. L'utilisation de Snapchat chute à 13 % et les autres applications dédiées à l'image stagnent autour de 18 % pour Vine, Instagram et Pinterest.

    Quant aux 55-64 ans, ils naviguent d'abord sur LinkedIn (16 %) puis sur Facebook (15 %). Les réseaux dédiés à l'image semblent moins les intéresser : Snapchat et Vine (10 %), Instagram (12 %). Seul Pinterest passe le cap de 15 % d'utilisateurs parmi cette tranche d'âge.

    L'étude du cabinet BI Intelligence ne porte que les sur les internautes résidant aux Etats-Unis.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !