Publicité

Un data center réduit au silence par la justice

  • DATA CENTER.jpg

    Une "Data Valley" aux portes de Paris (Archimag)
  • Le tribunal administratif de Montreuil a annulé l'autorisation d'exploitation d'un centre de stockage de La Courneuve en raison de ses nuisances sonores et vibratoires.

    Peut-on vivre à proximité d'un data center ? Pour les habitants de La Courneuve (Seine Saint-Denis), la réponse est "non". Un collectif de riverains a obtenu l'annulation d'un arrêté autorisant l'exploitation d'un centre de stockage de la société Interxion. En cause : les nuisances sonores et vibratoires générées par ce centre de données. Le tribunal administratif de Montreuil a estimé qu'une étude sur l'impact de ce centre de données aurait du être menée avant la construction du bâtiment : or, "cette absence d’analyse des impacts sonores du projet a ainsi pu avoir pour effet de nuire à l’information complète du public et a été de nature à exercer une influence sur la décision de l’autorité administrative".

    Une première judiciaire

    Les plaintes des riverains portent sur le bruit produit par les systèmes de réfrigération disposés à l'air libre mais aussi sur la présence de citernes contenant 580 000 litres de fuel destinés à alimenter huit générateurs d'énergie. Déjà exposés au bruit en raison de la proximité de l'autoroute A86, les habitants avaient saisi le tribunal administratif  de Montreuil qui a donc tranché en leur faveur : "une première judiciaire" selon le site Legalis spécialisé dans le droit des technologies numériques.

    La communauté d'agglomération Plaine Commune, située au nord de Paris, compte de nombreux centres de stockage lui valant le surnom de "Data Valley". Elle regroupe environ 30 % des centres de données de France.

     

    MISE A JOUR (2 novembre 2015)

    La société Interxion a été autorisée à reprendre l'activité de son centre de données à la suite d'un arrêté préfectoral daté du 29 octobre 2015. Cet arrêté préfectoral a été pris après avis de l'inspection des installations, "l'absence d'atteinte grave à l'environnement ou à la sécurité" ayant été relevée

    Interxion a engagé, lundi 2 novembre 2015, une demande de régularisation de la situation administrative de ses installations. 

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.

    gestion_des_data_2022_couv.png