Publicité

Scrollitelling : 3 applications de webdocumentaire au banc d'essai

  • Au début était le verbe. Puis vinrent les images… les sons… et les vidéos ! Aujourd’hui, il est possible de réunir tous ces éléments dans un seul format : les récits multimédias immersifs. Derrière cette appellation un peu barbare (scrollitelling en anglais) se cachent des applications en ligne utilisées par les sites d’information pour présenter leurs reportages de façon extrêmement graphique. Ce genre de récit s'apparente aux webdocumentaires.

    Scrollkit
    www.scrollkit.com

    L’application la plus prisée du moment est probablement Scrollkit. Son atout principal : la  simplicité. Il suffit d'ouvrir un compte gratuit pour créer un projet via les outils mis à disposition des internautes : éditeur de textes, charte graphique, intégration d’images ou de vidéos, effets de transparence… Tous les blocs sont déplaçables à l’aide d’un simple glisser-déposer.

    Scrollkit a été choisi par plusieurs sites de presse (La Voix du Nord, Le Midi Libre, The New York Times…) pour diversifier et enrichir la présentation de leurs contenus. À l’usage, un conseil s’impose : mieux vaut opter pour la sobriété si l’on ne veut pas saturer l’expérience utilisateur de l’internaute.

    Ultime avantage : après avoir été créé sous Scrollkit, le récit peut être directement intégré dans votre site via une exportation au format HTML.

    Racontr
    www.racontr.com

    Réservée à quelques chanceux bêta-testeurs pendant plusieurs mois, Racontr s’ouvre progressivement au grand public. Et selon les témoignages des premiers utilisateurs, cette application serait tout bonnement "stupéfiante" ! Son interface de production fait la part belle à la simplicité et permet une manipulation intuitive des différents blocs éditoriaux. La personnalisation de l’outil a été poussée au plus haut point pour faciliter la création de récits multimédia de qualité.

    Racontr supporte l’intégration de nombreux flux extérieurs (vidéos, cartes issues de Google maps…). Des boutons de navigation interactifs peuvent facilement être intégrés dans le projet ainsi que des feuilles de style CSS.

    Les résultats sont là : les premières réalisations mises en ligne laissent assurément bouché bée ! Cela ressemble à du travail professionnel avec de multiples effets visuels particulièrement réussis. On pourra par exemple découvrir la création de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) pour présenter de façon très vivante son rapport d’activité. Ou bien le webdocumentaire consacré à la Gare du Nord. Mais cela se fait au prix d’une scénarisation qui doit être sérieusement pensée en amont. Gratuit jusqu’à 500 Mo de stockage, Racontr sera payant au-delà. La grille tarifaire n’était pas disponible au moment de l’écriture de cet article.

    Creatavist
    www.creatavist.com/cms/

    Autre solution, Creatavist est encore version bêta, mais il suffit de s'inscrire pour obtenir une invitation pour tester le service. Il s’agit là d’un outil développé par la société The Atavist spécialisée dans la publication de récits en ligne. Comme dans les différentes applications présentées précédemment, celle-ci permet de créer un web documentaire à partir de blocs texte, image ou vidéo. Les photographies peuvent être réunies dans une galerie. Les éléments sonores apparaissent dans une élégante piste de lecture.

    Dans ses conditions commerciales, Creatavist affirme qu'aucune donnée produite sur sa plateforme ne sera vendue à tiers. Les contenus constitués appartiennent donc au détenteur du compte qui peut, par exemple, l’exporter sous forme de livre numérique.

    Côté tarifs, l’application peut être exploitée gratuitement pour la réalisation d’un seul projet. Au-delà, il faudra débourser 10 dollars par mois (environ 7 euros) pour une utilisation illimitée. Beaucoup plus cher, l’abonnement à 250 dollars par mois (environ 180 euros) permet cependant de publier ses oeuvres dans des applications pour iPhone et iPad. Ce passage par l’Apple Store représente donc un moyen de monétiser des web documentaires créés sous Creatavist.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    76
    des répondants à notre grande enquête sur les professionnels de l'information et l'entrepreneuriat affirment être attirés par le statut d’entrepreneur (créateur d’entre-prise, indépendant, freelance, etc.).

    Recevez l'essentiel de l'actu !