Publicité

Documation 2024 - Véronique Mesguich : "face à l'IA, c'est aux professionnels de l'information de faire connaître leur valeur ajoutée"

  • veronique_mesguich_.jpg

    Documation-2024-Veronique-Mesguich-face-IA-professionnels-information-faire-connaitre-valeur-ajoutee
    "L'humain a encore beaucoup de compétences à faire valoir !" (DR)
  • La consultante et formatrice, auteure de livres de référence sur la recherche d'information, incite les professionnels de l'info-doc à s'approprier l'IA pour mieux la maîtriser.

    Alors qu'elle sort un nouvel ouvrage publié par un éditeur québecois, Véronique Mesguich est intarissable sur les promesses de l'intelligence artificielle appliquée aux métiers de la veille et de la documentation. "Nous pouvons utiliser l'IA pour quasiment toutes les étapes du processus de veille : identification de sources, synthèse, traduction, extraction d'entités nommées, mise en forme... En revanche, il ne faudrait pas considérer l'IA comme un outil magique capable de tout faire. Et finalement, tant mieux, car l'humain a encore beaucoup  de compétences à faire valoir !"

    Côté outils, la consultante et formatrice conseille aux professionnels de l'information-documentation de les tester et, éventuellement, de se les approprier comme ils se sont approprié Google il y a une vingtaine d'années. La technologie n'est pas sans défaut mais elle est devenue quasiment incontournable.

    Attention à la casse sociale

    On se souvient que la société de veille média Onclusive avait annoncé un plan social de grande ampleur après l'intégration de l'IA dans ses processus métier. Une décision qui avait créé un début de traumatisme parmi les acteurs du marché et qui préfigurait, selon certains, le sort réservé au secteur de la veille. " Je ne pense pas que les professionnels de l'information vont être remplacés par des algorithmes, mais ils risquent d'être remplacés par des personnes qui maîtrisent ces algorithmes" estime Véronique Mesguich.

    A ses yeux, nous sommes dans un entre-deux : "je suis optimiste car la majorité des professionnels vont se former pour utiliser au mieux l'intelligence artificielle. Mais j'apporterais une note de pessimisme dans ce monde complexe et tellement imprévisible. Il y aura, c'est malheureusement possible, de la casse sociale. Je le déplore, mais ce n'est pas exclu. En tout cas, c'est une fois de plus aux professionnels de l'information de faire connaître leur valeur ajoutée..."

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    Serda Formation Veille 2023