Publicité

Numérique : l’édition 2020 du salon Ruralitic prend une dimension « phygitale »

  • ruralitic-numerique-fracture-territoires-smart-villages.jpg

    village-ancien-smart-rural-fracture-numerique
    En France, la fracture numérique se fait largement ressentir dans les territoires : 6,8 millions de personnes n'ont toujours pas accès à Internet, selon l'UFC-Que choisir. (Pixabay/lecreusois)
  • C’est parti pour la 15ème édition du Ruralitic ! Le coup d’envoi du salon dédié au numérique a en effet été donné ce mardi 25 août. L’événement, qui se prolongera jusqu’au jeudi 27, propose cette année un programme tourné vers les élus locaux souhaitant se lancer dans des projets de « smart villages ». Crise sanitaire oblige, chacun pourra suivre Ruralitic en direct grâce à une plateforme digitale dédiée.

    Comme l’année dernière, c’est au centre des congrès d’Aurillac (Cantal) que la 15e édition de Ruralitic a été lancée ce 25 août, visant à permettre aux élus locaux de « construire leurs ‘’smart villages’’ à l’horizon 2025 ». Avec une grande nouveauté : l’événement, qui durera jusqu’au 27 août, s’est adapté au contexte de pandémie de Covid-19 et est phygital ! Les visiteurs peuvent ainsi se rendre directement sur place, comme d’habitude, ou suivre en direct les temps forts de la manifestation grâce à une plateforme spécialement conçue pour l’occasion.

    Quel avenir pour la ruralité à horizon 2025 ?

    Le lancement du salon ce 25 août a été accompagné d’une préface portant sur la ruralité, avant l’ouverture officielle de Ruralitic avec une conférence intitulée « De la commune à l’Etat, quelles conséquences les différents échelons de l’action publique tirent-ils de la crise sanitaire, en quoi a-t-elle interrogé le modèle français, et quels nouveaux rôles pour le Numérique ? ». L’occasion de rappeler que le confinement et la généralisation du travail, de l’apprentissage ou de la consultation à domicile ont plus que jamais mis en exergue les inégalités numériques qu’il existe entre métropoles et villages français.

    Pourtant, comme le rappellent les organisateurs de l’événement, « les communes rurales s’imposent clairement comme l’alternative française aux concentrations urbaines (…). La ruralité est donc une chance pour les urbains, et bien sûr pour les ruraux, mais sous réserve de bien saisir l’opportunité digitale qui rend possible un Acte 3 de décentralisation, choisi et partagé avec les territoires, et une revitalisation généralisée des ruralités ».

    Des ministres sur le salon

    Pour renseigner au mieux les élus et autres visiteurs du salon, le programme tend à aborder tous les points relatifs à la construction du smart village, du très haut débit (de 14h à 17h30 mardi 25) à l’économie locale et les tiers-lieux (de 9h20 à 12h40 le mercredi 26), sans oublier la e-éducation et la jeunesse rurale (de 9h à 13h le jeudi 27). Au deuxième jour du salon, les visiteurs pourront assister à plusieurs ateliers experts portant, entre autres, sur le site internet communal, la protection des populations, ou encore la gestion des données publiques territoriales.

    Point culminant de Ruralitic 2020 : la visite de Joël Giraud, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires et des relations avec les Collectivités Territoriales, chargé de la Ruralité, le mercredi 26, suivi d’une allocution à 12h40 de Cédric O, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances et de la Relance et de la ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, sur le thème du numérique rural. La secrétaire d’Etat à la Jeunesse et à l’Engagement Sarah El Hairy, enfin, sera présente le jeudi 27 pour la conclusion du salon et le lancement des travaux de Ruralitic 2021.

    Pour accéder au programme complet de Ruralitic 2021, cliquer ici.
     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité