Article réservé aux abonnés Archimag.com

Le marché du no code/low code en pleine progression

  • no-code-low-code-progression-application.jpg

    no-code-low-code-affranchir-codage-creation-application
    Le marché du low code/no code a progressé de 23 % en 2021. (DCStudio/Freepik)
  • Réaliser une application sans avoir à créer une ligne de code, c’est ce que permettent de faire les plateformes no code. Pour les entreprises, elles sont synonymes de gain de productivité et permettent de favoriser l’innovation. Ce qui explique leur engouement pour ces solutions. Rien qu’en 2021, le marché a progressé de 23 %. 

    mail Découvrez toutes les newsletters thématiques gratuites d'Archimag dédiées aux professionnels de la transformation numérique, des bibliothèques, des archives, de la veille et de la documentation.

    Automatiser des processus ou créer des applications sans saisir une ligne de code, c’est le concept du no code. L’idée : s’affranchir de la complexité des systèmes de programmation en utilisant des outils tels que des modèles graphiques ou des systèmes d’automatisation.

    Et ce, comme le workflow, dont le but est de déclencher automatiquement des actions en fonction des événements qui surviennent. Mais les outils les plus simples d’utilisation peuvent avoir des options limitées. C’est donc là qu’intervient le low code, qui signifie « peu de code ».

    Il peut alors permettre d’enrichir une application grâce à des fonctions spécifiques, qui nécessitent un peu de codage. 10 à 30 % des lignes sont ainsi codées par un développeur. Simplifier la création, gagner du temps, faire face à la pénurie de développeursSi le no code est plutôt destiné aux utilisateurs q....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    écoresponsabilité-devenir-professionnel-engagé
    Devenir plus responsable écologiquement? C’est à chaque professionnel de l’information de se lancer. Les initiatives couvrent une large palette : décarbonation de son activité, achats responsables, développement de compétences durables, partage des surplus… Rappelant les enjeux et les données, ce dossier montre les réalisations de différents acteurs.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité