Publicité

L'IA bouleverse le marché de l'emploi du secteur de l'information et de la communication

  • ia-bouleverse-marche-emploi-secteur-information-communication.jpg

    IA-bouleverse-marche-emploi-secteur-information-communication
    Les secteurs les plus exposés à l'IA connaissent une croissance de la productivité du travail près de 5 fois supérieure à celle des secteurs moins exposés à l'IA. (freepik/siberianart)
  • Selon le premier Baromètre mondial de l'emploi en IA 2024 réalisé par PwC, le secteur de l'information et de la communication serait particulièrement bouleversé par l'intelligence artificielle, avec une demande de compétences en IA lors des recrutements multipliée par cinq.

    69 % des dirigeants d'entreprise s'attendent à ce que l'intelligence artificielle (IA) exige de nouvelles compétences de la part de leurs salariés. Mais tous les secteurs d'activité ne sont pas égaux face à au raz de marée de l'IA. En effet, certains d'entre eux connaissent une véritable transformation de leurs pratiques et réclament des professionnels formés à ces nouvelles technologies. Le premier Baromètre mondial de l'emploi en IA 2024 réalisé par le cabinet de conseil et d'audit PwC révèle que le secteur de l'information et de la communication est particulièrement impacté, avec une demande de candidats disposant de compétences en IA multipliée par cinq.

    Expertise et formation en IA

    Ce baromètre affirme qu'il existe une corrélation positive en France entre les professions fortement exposées à l'IA et leur évolution de compétences. "Il existe de nombreuses opportunités pour les personnes, les organisations et les économies ayant une expertise dans les nouvelles technologies telles que l'IA", affirme Philippe Trouchaud, Chief Technology & Products Officer chez PwC France et Maghreb. "Il est indispensable d'adopter une stratégie de recrutement axée sur les compétences et de continuer à investir dans la formation des salariés, car aucun secteur ou marché ne restera à l'abri de l'impact de la transformation technologique et économique de l'IA".

    77 000 postes liés à l'IA en 2023

    De manière générale, le Baromètre mondial de l'emploi en IA 2024 indique que les emplois exigeant des compétences en IA ont connu une croissance 3,5 fois supérieure par rapport au reste du marché du travail depuis 2016. De fait, pour une offre d’emploi en IA recensée en 2012, il en existe sept aujourd’hui. C’est notamment le cas en France, avec 11 000 postes liés à l’IA en 2018 contre 77 000 en 2023. 

    Avantages salariaux

    L'essor de l’IA dans le monde du travail peut également constituer une véritable opportunité économique pour les salariés. Si PwC fonde son analyse sur les données salariales des marchés du travail des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, de l'Australie et de Singapour, son Baromètre affirme que les emplois nécessitant des compétences spécialisées en IA disposent d'un avantage salarial significatif (jusqu'à 25 % en moyenne aux États-Unis). "Ce qui souligne la valeur de ces compétences pour les entreprises", affirme-t-il. 

    Pour réaliser ce baromètre, le cabinet PwC s’est penché sur près d’un demi-milliard d'offres d'emploi de secteurs d’activité variés et provenant de 15 pays différents. 

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".