Publicité

Archimag vous présente ses correspondants francophones !

  • monde_corresp.jpg

    monde_correspondance
    Vous aussi vous souhaitez témoigner auprès de vos collègues francophones et faire part d’expériences dans votre pays ? Devenez correspondants d’Archimag en contactant Bruno Texier : bruno.texier [@] archimag.com (martinak15 via Visual hunt / CC BY)
  • Sommaire :

    Francophonie : des archivistes, des bibliothécaires et des documentalistes du bout du monde racontent leur métier
    Francophonie : des outils et des réseaux pour les pros de l'info​
    Travailler dans le Sahara est le quotidien de ce document controller algérien
    Archiviste au Cameroun, il raconte son métier à haut risque
    Au Luxembourg, les métiers de l'info sont en mal de formation locale
    Expatriée à Montréal, une bibliothécaire française partage son expérience​
    Archimag vous présente ses correspondants francophones !

    Archimag a récemment mis en place un réseau de correspondants francophones au Québec, en Suisse et en Belgique. Depuis le début de l'année, vous pouvez lire leurs reportages sur l'évolution des métiers de l'infodoc en Europe et en Amérique du Nord. Voici l'occasion de faire plus ample connaissance avec elles et lui.

    Elisabeth LavigueurVu de Montréal, Élisabeth Lavigueur

    ​En 1999, elle fondait sa société d'information stratégique Infocyble. En 2004, elle célébrait son 100e client. En 2007, elle recevait le « prix bibliothécaire » décerné par la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec. Et en 2013, le compteur de sa société passait le cap des 300 clients.

    Élisabeth Lavigueur mène une vie bien remplie à Montréal entre cours, missions de conseil et articles rédigés pour Archimag. « S'il y a une profession qui a connu des bouleversements sans pareil, ce sont bien les sciences de l'information », constate-t-elle.

    Lors d'un récent passage à Paris, elle faisait remarquer qu'au Canada comme en France, les professionnels de l'information-documentation doivent absolument élargir leurs compétences et aller à la rencontre d'autres univers : « La convergence des métiers est un passage obligé... et passionnant ! Analystes de données, spécialistes du big data, ontologistes, programmeurs web, avocats en information électronique..., et ce, en interconnexion avec les nouveaux métiers des sciences de l'information. C'est un tout incontournable ! »

    julie-vuagniauxVu de Genève, Julie Vuagniaux

    La rencontre entre Archimag et Julie Vuagniaux remonte à l'été 2011. Cette année-là, la jeune étudiante suisse passait trois mois à Paris au sein de la rédaction dans le cadre de ses études en information documentaire à la Haute École de Gestion de Genève (HEG).

    Aujourd'hui, elle occupe un poste de bibliothécaire-documentaliste-archiviste au sein de la Bibliothèque universitaire de Genève. Ses tâches sont multiples : accueil du public, indexation de documents, aide à la recherche documentaire... « De nature polyvalente et résolument motivée à évoluer dans le métier, j'apprécie les activités principales de bibliothéconomie, mais je tends à m'orienter vers les nouvelles technologies et les nouveaux services offerts au public ».

    En toute logique, le premier article de Julie portait sur l'importance des formations continues pour les bibliothécaires. Et celui que l'on pouvait lire dans notre précédent numéro était consacré, lui aussi, à un sujet d'avenir : le projet « Swiss Library Service Platform » qui a pour ambition de devenir la plateforme de référence pour les bibliothèques scientifiques de la Confédération helvétique. « À l'heure actuelle, il est nécessaire que les bibliothèques soient visibles afin que l'on s'intéresse à elles... », souligne-t-elle.

    Philippe-LaurentVu de Bruxelles, Philippe Laurent

    Depuis 2008, il est le coordinateur d'Échos Doc, l'incontournable portail belge et francophone dédié aux domaines de l'information et de la documentation. Philippe Laurent est passé par la célèbre Université catholique de Louvain avant de lancer en 1973 le premier service d'archivage de données en sciences sociales en Belgique. « Ce service recueillait et organisait des données numériques provenant d’enquêtes, de sondages ou de sources officielles afin de permettre leur réutilisation libre par les chercheurs », se souvient-il aujourd'hui. 

    Dans les années 90, il participe au lancement de la Revue internationale de politique comparée dont il assure le secrétariat général jusqu’en 2009. En 2006, Philippe Laurent décide de lancer le portail Échos Doc qui compte aujourd'hui plus de 14 000 souscripteurs. Son objectif : informer les professionnels francophones de l’infodoc sur les développements de leur profession.

    Dans le même temps, il mène une vie particulièrement active au sein de l'Association belge de documentation : il sera successivement secrétaire général, vice-président puis président. « Ces diverses activités me suggèrent un grand optimisme pour l'avenir de cette profession... », déclare-t-il.

    Devenez correspondants d’Archimag !

    Vous aussi, vous souhaitez témoigner auprès de vos collègues francophones et faire part d’expériences dans votre pays ? Devenez correspondants d’Archimag en prenant contact avec Bruno Texier : bruno.texier@archimag.com.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.