Publicité

Petite entreprise : que faut-il faire pour être conforme au RGPD

  • petite-entreprise-etre-conforme-rgpd.jpg

    Petie-entreprise-que-faut-il-faire-pour-etre-conforme-rgpd
    Il est important pour les entreprises de se conformer au RGDP afin d'éviter des sanctions financières et de renforcer la confiance des clients. (Pexel/Eskimoz)
  • Le RGPD est une loi européenne qui vise à protéger les données personnelles des citoyens en leur donnant plus de contrôle sur leurs informations. Il oblige toute petite entreprise à suivre des règles strictes pour collecter, utiliser et sécuriser ces informations. Il est essentiel pour les petites entreprises de se conformer au RGPD, car cela peut leur éviter des sanctions financières et des dommages à leur image. Voici un guide pour les aider à se conformer au RGPD.

    RGPD : De quoi parle-t-on ?

    Le RGPD s’applique à toutes les petites entreprises qui traitent des données de résidents européens, qu’elles soient en Europe ou ailleurs. Les données personnelles sont celles qui permettent d’identifier une personne, comme son nom, son adresse, son numéro de téléphone, son adresse e-mail, etc.

    Elle a trois objectifs principaux : unifier les lois sur la protection des données dans l’UE, renforcer les droits des individus sur leurs données et responsabiliser les entreprises dans le traitement et la protection des données. Il se base sur sept principes fondamentaux : la licéité, la loyauté et la transparence du traitement, la limitation des finalités, la minimisation des données, l’exactitude des données, la limitation de la conservation, l’intégrité et la confidentialité et la responsabilité des entreprises.

    Pour se conformer au RGPD, les entreprises doivent mener un audit rgpd de leurs données personnelles, pour savoir quelles données elles collectent, stockent, utilisent et partagent, pourquoi, comment, combien de temps et avec quelles mesures de sécurité.

    Pourquoi une petite entreprise doit-elle être conforme ?

    Il oblige les entreprises à suivre des règles strictes pour collecter, utiliser et sécuriser ces informations. Il est essentiel pour les petites entreprises de se conformer au RGPD, car cela peut leur éviter des sanctions financières et des dommages à leur image.

    Une petite entreprise doit être conforme au RGPD pour plusieurs raisons. D’abord, elle peut éviter les amendes qui peuvent être très élevées en cas de non-respect des règles. Ces amendes peuvent être infligées par les autorités de protection des données, comme la CNIL en France, ou par les tribunaux en cas de plainte d’un individu.

    Ensuite, elle peut préserver sa réputation en signalant toute violation de données dans les 72 heures aux autorités et aux personnes concernées. Une violation de données peut être un vol, une perte, une destruction, une altération ou une divulgation non autorisée de données personnelles. Une violation de données peut nuire à la confiance des clients et des partenaires commerciaux, et entraîner une perte de chiffre d’affaires ou de notoriété.

    Enfin, elle peut se différencier de la concurrence en montrant qu’elle respecte la vie privée de ses clients et qu’elle leur offre des services de qualité. Le RGPD peut aussi être un avantage pour accéder à de nouveaux marchés, notamment en Europe, où les consommateurs sont sensibles à la protection de leurs données personnelles.

    Comment se conformer au RGPD ?

    Pour se conformer au RGPD, les petites entreprises doivent suivre des étapes suivantes : 

    Nommer un Délégué à la Protection des Données (DPO)
    Le DPO est la personne chargée de veiller au respect du RGPD au sein de l’entreprise. Il n’est pas obligatoire de nommer un DPO, mais c’est recommandé pour les entreprises qui traitent des données personnelles à grande échelle ou qui traitent des données sensibles. Le DPO doit être compétent en matière de protection des données et indépendant dans l’exercice de ses fonctions.

    Réaliser un audit des données
    L’audit des données consiste à recenser les données personnelles que l’entreprise collecte, stocke, utilise et partage, ainsi que les finalités, les bases légales, les durées de conservation et les mesures de sécurité associées. L’audit des données permet d’identifier les risques et les actions à mettre en œuvre pour rester conforme au RGPD.

    Mettre en place des mesures techniques et organisationnelles
    Les mesures techniques et organisationnelles visent à garantir la sécurité et la confidentialité des données personnelles. Elles comprennent, par exemple, le chiffrement des données, la limitation des accès, la formation du personnel, la rédaction de politiques et de procédures internes, etc. Ces mesures sont particulièrement importantes pour les petites entreprises, qui sont souvent plus vulnérables aux cyberattaques.

    Obtenir le consentement des personnes concernées
    Le consentement est l’une des bases légales qui permettent de traiter des données personnelles. Il doit être libre, éclairé, spécifique et univoque. Il doit être recueilli avant le traitement des données et être facile à retirer. Il doit être documenté et conservé par l’entreprise. Le consentement est un élément clé pour être conforme au RGPD et pour respecter les droits des personnes concernées.

    Respecter les droits des personnes concernées
    Le RGPD reconnaît plusieurs droits aux personnes dont les données sont traitées, comme le droit d’accès, le droit de rectification, le droit à l’effacement, le droit à la portabilité, le droit d’opposition, etc. L’entreprise doit être en mesure de répondre aux demandes des personnes concernées dans les délais impartis et de manière satisfaisante. Ces droits sont essentiels pour garantir la protection des données personnelles et la confiance des clients.

    Documenter la conformité au RGPD
    Le RGPD impose aux entreprises de tenir un registre des activités de traitement, qui décrit les caractéristiques et les finalités des traitements de données personnelles effectués par l’entreprise. Ce registre des activités de traitement est un outil essentiel pour démontrer la conformité au RGPD et pour faciliter le contrôle des autorités de protection des données. Il doit être régulièrement mis à jour et accessible sur demande.

     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".