Publicité

RPA, IA...entre le mythe et la réalité

  • rpa_ia.jpg

    Conférence consacrée aux mythe et réalité de la RPA (Archimag / Texier)
  • Conférence Documation 2020 - La robotic process automation est un sujet à la mode mais, dans la pratique, les déploiements de solution laissent à désirer.

    En quelques années, la RPA (Robotic Process Automation) s'est imposée dans les débats mais plus rarement dans les entreprises. "A l'échelle mondiale, environ 10 % des entreprises ont déployé une RPA composée de plus de 50 robots" explique Armand Angeli, Président du Groupe CSP/RPA/Automatisation Intelligente, DFCG. "La RPA permet de boucher les trous dans la raquette lorsqu'il y a des dysfonctionnements applicatifs. Quand les robots sont intelligents, ils peuvent lier des documents entre eux. Mais quand la RPA est bête et méchante, il y a peu de retour sur investissement".

    Dans le domaine de la comptabilité, "la RPA permet par exemple d'effectuer certaines opérations liées à l'encaissement" explique Carlos Mauricio (Etam, et précédemment directeur du CSP COMPTABLE).

    Pour Lila Benhammou, directrice générale de Humans4help, "un taux de 80 % de l'offre RPA peut être qualifiée de basique et destinée à réaliser du copier-coller. On trouve ensuite de la RPA plus performante avec des fonctionnalités de reconnaissance optique de carcatères par exemple. Et dans 5 % des cas, on peut parler de RPA cognitive pouvant procéder à du machine learning. Pour être parfaitement efficace, une RPA doit s'appuyer sur une parfaite compréhension des process".

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    Couv demat 2020.png