Publicité

René Girard, un philosophe passé par la case "Archives"

  • rené girard.jpg

    René Girard (1923-2015) (Stanford University-L.A. Cicero)
  • L'auteur de "La violence et le sacré" est mort aux Etats-Unis à l'âge de 91 ans. Il était passé par l'Ecole des chartes avant d'entamer une réflexion érudite sur le "désir mimétique".

    L'anthropologue et philosophe René Girard est mort le 4 novembre à Stanford (Etats-Unis) à l'âge de 91 ans. Il est décédé des suites "d'une longue maladie" précise l'université de Stanford dans un communiqué.

    Né à Avignon en 1923, René Noël Théophile Girard laisse une oeuvre bâtie sur quelques sujets de prédilection : le sentiment religieux, la violence sacrificielle, le désir mimétique... Autant de thèmes qu'il traquera et analysera dans les oeuvres littéraires (Stendhal, Proust, Shakespeare...) mais aussi dans les grands récits civilisationnels tels que la Bible ou les brâhmanas (traités portant sur les rituels) de l'Inde védique.

    ​Archiviste paléographe

    ​Parti aux Etats-Unis comme assistant de français en 1947, René Girard avait auparavant passé quatre années (1943-1947) à l'Ecole nationales des chartes. Il y soutiendra une thèse d'archiviste paléographe sur "La vie privée à Avignon dans la seconde moitié du XVème siècle".

    Il sera élu à l'Académie française en 2005.

    Dans un communiqué, François Hollande rend hommage à un "intellectuel exigeant et passionné, exégète à la curiosité sans limite, théoricien brillant et à l’esprit fondateur, enseignant et chercheur atypique aimant aller à contre-courant".

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    76
    des échanges se font par mail au sein des organisations. L'usage d'une plageforme digitale permet de désengorger la boîte mail.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Indispensable

    Bannière BDD.gif