Publicité

Orkis monte en DAM

  • orkis dam.jpg

    Orkis dam
    L'éditeur français Orkis est à la pointe de l'innovation sur tout ce qui touche de près ou de loin au « digital asset management » (Pixabay - Alexas_Fotos)
  • L'éditeur français Orkis, spécialiste des services en ligne et logiciels de gestion des actifs numériques (DAM), se démarque par sa capacité à proposer aux entreprises de nouveaux services verticaux, spécifiquement destinés à leurs secteurs d'activité. Il monte aussi en puissance sur ce tout ce qui touche au « deep learning » et à l'intelligence artificielle.

    Publi-Info. Partenaire de choix d'un très grand nombre de sociétés pour qui la gestion des actifs numériques est stratégique, l'éditeur français Orkis est à la pointe de l'innovation sur tout ce qui touche de près ou de loin au « digital asset management » (DAM). Créé en 1991, il est déjà à l'origine de la plateforme de gestion de visuels Ajaris Websuite, qui motorise les photothèques de nombreuses entreprises (aussi bien dans le luxe que dans l'aérospatial, le tourisme ou l'automobile). Il s'est aussi spécialisé dans les solutions de prise de vues (Ajaris Studio) et les studios automatisés de « shooting » de produits pour les sites marchands (Solution DAM E-commerce).

    Entre autres nouveautés, l'entreprise, qui investit chaque année plus de 20 % de son chiffre d'affaires dans la recherche et emploie en permanence trois chercheurs, dont 2 doctorants, a récemment mis au point plusieurs modules dont IsyTag pour la reconnaissance automatique d’une bande audio (deep learning), un module de reconnaissance faciale (deep learning), un nouveau module « web-to-print » qui facilite les impressions d'images depuis un simple navigateur web, et un module de suivi des mouvements de collections (prêt, location, vente ou restauration).

    Des recherches pour faciliter la gestion des « assets »

    Pour répondre aux attentes exprimées par les fabricants d'automobile, les loueurs, ou les plateformes d'achat-vente d'occasion, le spécialiste a par ailleurs créé en 2017 un nouveau service de numérisation et de diffusion de contenus photos et vidéos liés aux véhicules d’occasion. Ce service, dénommé PixMyCar, permet à la fois de gérer les données graphiques captées par le biais de plateaux tournants (360°) et/ou d’une « app » sur smartphone, d'héberger et de diffuser à grande échelle des contenus à très forte valeur ajoutée.

    Au-delà de ce secteur, Orkis, expert du traitement des images photographiques, a enrichi son offre d'une gamme complète de services autour de la vidéo, par exemple pour l'extraction, la réorganisation et l'horodatage des plans, leur intégration et leur montage, ou encore l'extraction automatique de mots-clés et de tags (grâce au module d'indexation automatique de vidéo, Isytag faisant appel à des algorithmes de « deep learning »).

    Deep learning

    Côté « deep-learning » et intelligence artificielle, « l'entreprise est d'ailleurs parvenue à développer ses propres algorithmes de reconnaissance faciale, dotés de fonctionnalités d'apprentissage automatique, et de reconnaissance de la parole », explique André Capurro, son fondateur.

    « Pour ce faire, nos technologies issuent de l’IA ne relèvent plus de l'expérimentation mais elles sont désormais entrées en production et proposées à tous les utilisateurs d'Ajaris », souligne quant à lui Bertrand Therouin, directeur général d'Orkis. Très efficaces, celles-ci permettent de repérer les personnes qui apparaissent dans les contenus vidéos et d'indexer automatiquement leurs paroles. Et donc d'automatiser certaines tâches liées au traitement de l'image. Preuve s'il en est que les DAM ne se limitent pas à proposer de l'hébergement.

    Pour plus d'information, n'hésitez pas à consulter le blog expert d'Orkis.

    Contact

    Orkis

    04 42 61 23 20

     orkis publi.jpg

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Ex Libris banner.jpg

    Indispensable

    Bannière BDD.gif