Publicité

Libriciel SCOP facilite l’archivage électronique au sein des collectivités avec deux nouvelles applications

  • technologie_reconnaissancevocale.jpg

    libriciel
    La version 2 d’as @ lae sera officiellement disponible à compter de l’automne prochain. (Pixabay)
  • En attendant l’arrivée à l’automne prochain de la version 2 d’as@lae, son application d’archivage électronique, Libriciel SCOP lance deux nouvelles briques fonctionnelles : ref@e et vers@e.

    ref@e et vers@e sont deux applications indépendantes, complémentaires du SAE qui adressent l’ensemble des services de la collectivité.

    Ref@e

    ref@e permet aux services d’archives de centraliser des règles de gestion archivistiques (par typologie de document, par service gestionnaire, par tableaux de gestion, etc.), de les rendre accessibles (pour les agents des services versants, pour les applications versantes et pour le SAE) et de les partager avec d’autres collectivités. Avec ref@e, le référentiel devient facilement manipulable, partageable (dans différents formats) et évolutif. Les collectivités profitent dès lors, d’un catalogue à jour de profils d’archives. L’application ref@e dispose de webservices permettant à toute application (GED, logiciels métiers, SAE, etc.) d’accéder aux règles de gestion.

    Vers@e

    vers@e s’adresse aux services d’Archives, aux services internes des organisations productrices/versantes comme aux organismes extérieurs. L’application permet de traiter les données non structurées, de construire et de mettre à disposition des formulaires de versement orientés « métier » puis de générer les bordereaux de transferts SEDA qui seront routés dans un ou plusieurs SAE. L’application permet également de faire des recherches sur les archives et de les consulter. Vers@e peutêtre installé en DMZ et être donc accessible depuis l’extérieur ; le SAE étant lui le plus souvent installé sur le réseau local de l’organisation pour demeurer inaccessible depuis l’extérieur. Les risques d’intrusions sont ainsi limités et le niveau de sécurité du système global est renforcé.

    « Nous veillons au caractère durablement interopérable de nos outils », rappelle Frédéric Losserand ». vers@e et ref@e (tout comme Pastell autre brique permettant le couplage avec des applications métiers) sont conçus pour « fonctionner en liaison avec tout SAE et pour s’intégrer harmonieusement dans un SI forcément composé de nombreuses applications ». L’enjeu d’interopérabilité demeure absolument essentiel en matière d’archivage électronique.

    As@lae

    as@lae, la version 2 est annoncée La version 2 d’as@lae sera officiellement disponible à compter de l’automne prochain. Outre le noyau de ses fonctionnalités essentielles (versements et éliminations, stockage et contrôle d’intégrité, consultations et communications, destruction et restitution, administration et interopérabilité), elle proposera plusieurs nouveautés parmi lesquelles :
    ■ une nouvelle interface graphique, associée à une évolution ergonomique ;
    ■ un renforcement de la sécurité (socle Linux à perspective de maintenance de 10 années) ;
    ■ le support d’un modèle d’exploitation multi-services d’archives en mode mono- base de données, assurant la souplesse d’exploitation aux tiers-archiveurs comme aux organisations mutualisantes ;
    ■ l’accès au catalogue des archives pour faire des demandes de communication ;
    ■ la compatibilité avec les transferts au format SEDA 2.1. « Les chemins de migration depuis la version 1 seront sécurisés et un accompagnement à la montée de version sera proposé pour sécuriser le processus de mise à jour », ajoute Florent Veyres, responsable de la gamme archivage électronique Libriciel SCOP. « Opérer la bascule vers la version 2 avec reprise des données ne nécessitera que l’installation d’un nouveau serveur et ne provoquera qu’une courte interruption de service ».

    Contact
    Frédéric Losserand,
    Directeur des Opérations
    E-mail : solution@libriciel.coop
    Tél : 04 67 65 96 44

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    48
    C'est le pourcentage des entrepreneurs qui craignent des risques d'erreur administrative liés à la dématérialisation des procédures de création d'entreprise.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Indispensable

    Bannière BDD.gif