Publicité

Top 3 des outils pour protéger ses données et celles des autres

  • rgpd-protection-donnees-personnelles-outils-top-3.jpg

    Top-3-outils-protection-donnees-personnelles-rgpd
    Pia, GlassWire, SuperAgent : trois outils pour renforcer la protection de ses données personnelles. (Canva)
  • Comment protéger ses données personnelles et celles des autres ? Comment détecter le comportement suspect de sites web ou d’applications ? Comment analyser les risques liés à la protection des données et le degré de nécessité de les mettre en conformité ? La rédaction vous propose une sélection de trois outils gratuits.

    mail Découvrez toutes les newsletters thématiques gratuites d'Archimag dédiées aux professionnels de la transformation numérique, des bibliothèques, des archives, de la veille et de la documentation.

    PIA : un outil développé par la Cnil

    Qui d’autre que la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) pour mettre en place un outil gratuit pour la conduite et la formalisation d’analyses d’impact sur la protection des données (AIPD), obligatoires pour certains traitements, telles que prévues par le RGPD ?

    Le logiciel open source Privacy Impact Assessment (PIA) de la Cnil est une ressource précieuse pour l’accompagnement des entreprises dans la construction de traitements de données respectueux de la vie privée et dans la démonstration de leur conformité au RGPD.

    Lire aussi : 45 ans de la Cnil et 5 ans du RGPD : le bilan

    Disponible en 20 langues, PIA dispose d’une interface ergonomique afin que les utilisateurs les moins familiers de ce type de démarche puissent facilement s’en emparer. "Prêt à l’emploi", il offre une méthodologie rigoureuse à l’aide d’un questionnaire détaillé pour analyser les risques liés à la protection des données et le degré de nécessité de les mettre en conformité.

    Accessible gratuitement sur Windows et iOS, il fournit également des conseils personnalisés selon les besoins des utilisateurs et documente les démarches de conformité. En suivant cette approche proactive, les responsables de traitement peuvent s’assurer de respecter les exigences du RGPD dès la conception de leurs projets.
     

    GlassWire : suivre l'ensemble du trafic réseau

    Des outils tout-en-un permettent de surveiller son trafic internet, de détecter le comportement suspect de sites web ou d’applications et de protéger ses données personnelles. C’est le cas de GlassWire, un logiciel gratuit de pare-feu et de surveillance qui permet de suivre l’ensemble du trafic réseau généré à partir de son PC.

    Son interface fournit un graphique de surveillance détaillé qui montre en temps réel l’activité des applications et des sites internet connectés à l’ordinateur, avec un historique.

    Pour aller plus loin, GlassWire propose d’approfondir les analyses des bandes passantes par jour, semaine et mois. Et en tant que véritable pare-feu, l’outil peut détecter et bloquer les logiciels espions ou malveillants ainsi que les applications consommatrices de bande passante.

    Lire aussi : Réaliser ses missions de veille dans le respect du RGPD

    Surveillance, alertes, statistiques : l’outil propose un large choix de fonctionnalités gratuites qui renforcent la protection des données personnelles, mais il existe un abonnement à deux euros par mois qui apportent quelques sécurités en plus (blocage d’un nombre illimité d’applications, demande d’autorisation d’accès au réseau pour un tiers, blocage pour une longue période, etc.).

    Disponible pour Windows et Android, GlassWire travaille actuellement sur une version bêta pour iOS.

    SuperAgent : historique de consentement

    Quelques mots suffisent pour partager ses données personnelles : les fameux "accepter les cookies", utilisés ensuite à des fins publicitaires ou pour surveiller les performances d’un site internet.

    Heureusement, il est possible de les refuser, mais la manipulation s’avère alors fastidieuse : il faut indiquer les cookies que l’on accepte et ceux que l’on refuse à chaque site visité, sans savoir si ses préférences sont ensuite respectées.

    En la matière, un outil comme SuperAgent peut s’avérer très utile : son extension disponible sur la plupart des navigateurs applique à tous les sites web visités les préférences qu’on lui aura indiquées une seule fois au préalable. Il les fait respecter ensuite par tous les sites et met à disposition l’historique de consentement.

    Lire aussi : IA génératives : un danger pour la protection des données personnelles

    De son côté, l’outil ne conserve aucune donnée personnelle à l’exception de l’adresse e-mail utilisée lors de l’inscription, notamment pour synchroniser les préférences sur les différents terminaux.

    Bien que l’outil soit gratuit sur la majorité des plateformes et applications, son utilisation sur iOS est limitée à 3 pop-up par jour depuis mars 2023. Pour bénéficier d’une navigation fluide sans bandeau de cookies, l’application propose un abonnement à un euro par mois.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité