Elections 2014 : création d’un Observatoire numérique des municipales

La Place de la Mairie de Rennes à l'occasion du festival Les Tombées de la nuit. Lívia Pinheiro

 

A deux mois des élections municipales, le réseau des délégués du numérique en France The Social NeXtwork vient de lancer un Observatoire numérique destiné à identifier les références au numérique contenues dans les programmes des différents candidats. Seuls neuf d’entre eux auraient réussi le test.

Selon Anne Hidalgo, "la ville intelligence sera celle des innovations que rend possibles le web mobile". Nathalie Kosciusko-Morizet promet de son côté que Paris sera "en pointe du mouvement numérique". Passer au crible les programmes en ligne des candidats à la mairie des quinze plus grandes villes de France afin d’identifier les références au numérique est l’objet de l’enquête lancée par The Social NeXtwork: l'Obervatoire numérique des municipales.

Un axe en friche dans les programmes

Coordonné par l’association Renaissance Numérique, ce réseau des délégués du numérique en France souhaite, à deux mois des élections municipales 2014, encourager ainsi le développement des équipements et des usages numériques pour la ville et ses habitants dans divers domaines.

Ce que confirme dans un communiqué Godefroy Jordan (fondateur & CEO de Starting Dot), co-président du Social NeXtwork et administrateur de Renaissance Numérique : "Bien que tous les programmes ne soient pas encore en ligne, on se rend compte que le numérique reste un axe en friche dans les programmes des candidats alors qu’il est une vraie opportunité de développement pour la ville et ce à moindre coût".

9 candidats

Sur les quinze villes choisies et parmi les 34 programmes éxaminés, seuls neuf d’entre eux parleraient de numérique "pour moderniser le territoire, renforcer le processus démocratique ou améliorer la qualité de vie des habitants".

Open data, dématérialisation, services en ligne ou encore équipements des écoles… Passés sous le radar du Social NeXtwork, les programmes des deux candidates parisiennes citées plus haut, de Patrick Menucci pour Marseille, de François Loos pour Strasbourg, de Vincent Feltesse et d'Alain Juppé pour Bordeaux ou encore de Jacques Mutez à Lille, de Camille Galap au Havre et Gaël Perdriau à Saint-Etienne ont réussi le test.

Un mois avant les Municipales, le 24 février prochain, le Social NeXtwork publiera un rapport issu de cette enquête. Participative, elle souhaite d'ici là mobiliser un large réseau de citoyens afin de faire remonter via Twitter (@SocialNeXtwork) ou mail les fameuses références au numérique et à ses outils contenues dans les programmes municipaux de leur ville.

 

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.

Le chiffre du jour

15
C'est le nombre de pages numérisées issues des archives de la Société des Nations.

Recevez l'essentiel de l'actu !