dans la tête des décideurs

 

Les principaux acteurs de l’information décisionnelle se donnent un rendez-vous très orienté vers les affaires au Palais de la bourse de Paris.

 En grande majorité (80 %) décideurs issus du monde entrepreneurial et institutionnel, 1 300 visiteurs avaient plébiscité le premières Rencontres innovation, compétitivité et connaissances (ICC) en septembre 2005. Les 19 et 20 octobre prochains, le palais Brongniart, siège historique de la bourse de Paris, accueillera la deuxième édition des Rencontres autour de thématiques consacrées à l’anticipation, la prise de décision et l’innovation dans l’économie de la connaissance. L’occasion pour les visiteurs d’approfondir leur vision, se munir de grilles d’analyse et de décision, et confronter les outils proposés par les exposants.
L’édition 2006, résolument orientée vers les affaires, s’organise autour de plusieurs objectifs :
– Améliorer la lisibilité de l’offre dans le domaine des technologies de traitement avancé de l’informationi stratégique et des connaissances.
– Décrypter les usages créateurs de valeur et d’innovation par la production de nouveaux concepts technologiques et organisationnels.
– Evaluer, expliciter et partager les meilleures pratiques individuelles et collectives générant des gains de productivité et d’efficacité.
– Détecter les outils, méthodes et compétences capables d’assurer une meilleure intelligence des risques.
– Présenter les solutions les plus avancées dans la maîtrise de l’environnement décisionnel et la gestion de la complexité. Un comité scientifique réunissant des personnalités reconnues -Alain Juillet, Rémy Pautrat, Marc">i Giget…- a élaboré, sous la direction de Jacqueline Sala (Veille Intelligence économique.  ">i Magazine) et Richard Collin (ICCE), un programme de communications visant à apporter un éclairage originali et pertinent sur la notion d’information stratégique.
 
maîtrise du risque

 Un cycle de conférences, formations et rencontres rassemblera des experts internationaux pour présenter des analyses d’outils, des pratiques, des études de cas et des retours d’expérience. Sous l’appellation Carrefours technologies et solutions, des ateliers en libre accès d’une heure et demie seront organisés sur des thèmes précis. Ils offriront une tribune à des experts autant qu’à des prestataires et des entreprises proposant un état de l’art sur des technologies majeures : e-collaboration et plates-formes collaboratives, maîtrise du risque par l’information, extraction et capitalisation des connaissances. Les conférences plénières, librement accessibles aussi, aborderont les perspectives de l’intelligence économique et de la compétitivité des territoires, l’efficacité collective ainsi que la maîtrise de l’incertitude liée à la gestion des risques. Autre initiative appréciée des visiteurs, les classes de maître permettront aux praticiens d’étoffer leurs connaissances métier sur des matières essentielles : veille et analyse stratégique, intelligence stratégique et territoires, compétences critiques et mémoires d’entreprise. La vitrine sera assurée par une cinquantaine d’exposants, des éditeurs de logiciels, des sociétés de services en ingénierie informatique (SSIIi), des opérateurs, des organismes de formation et des institutions.
 
visitorat très significatif 

 
Les organisateurs d’ICC 2006 espèrent accueillir un visitorat estimé de 1 800 à 2 200 personnes – dont plus d’une centaine d’intervenants et d’exposants. Ils proviendraient des études et conseils (29,5 %), du secteur public (17,5 %), de l’industrie (16,5 %), des télécoms et de l’informatique (15,5 %) et des services (14 %). Les évaluations portant sur les fonctions les plus représentées font apparaître une prédominance des consultants (20,5 %), des professionnels de l’information (chargés d’étude, documentalistes, responsables KM, veilleurs à 16,5 %), des chefs de projet (15 %), des directeurs généraux (14,5 %) et des directeurs des systèmes d’information (10,5 %). Le secteur de l’information à vocation décisionnelle n’a pas fait l’objet d'appréciation précise en France. Sur la base des études réalisées par les constructeurs, il est cependant possible d’estimer le montant de ce marché à une fourchette comprise entre 1,1 milliard et 1,5 milliard d’euros. Les prévisions de croissance pour 2007 devraient être largement commentées au palais Brongniart : elles s’élèvent à 14 %.
 
 
 
 

Le chiffre du jour
C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.