L'AFP au défi des réseaux sociaux, mode d'emploi

Les journalistes de l'AFP veilleront aussi sur Twitter... Archimag

 

L'Agence France Presse publie un guide précisant les usages de Twitter et de Facebook à l'intention de ses journalistes.

A l'heure où les révolutions arabes et les élections présidentielles se jouent aussi sur Twitter et Facebook, l'Agence France Presse entre de plain-pied dans les réseaux sociaux. L'Agence vient de publier un « Guide de participation des journalistes AFP aux réseaux sociaux » fixant les règles d'utilisation sur Twitter, Facebook mais aussi LinkedIn.
Selon ce document édité par la Direction de l'Information de l'AFP, les réseaux sociaux constituent « un nouvel espace de circulation de l'information » qui permet aux journalistes d'y effectuer de la veille, de rechercher de l'information et d'y enrichir leur carnet d'adresses. Ils sont également un moyen pour l'agence d accroître sa notoriété sur le web, en particulier auprès d'un public qui délaisse les moyens d'information classiques.

Eviter toute confusion

Pour autant, l'AFP souhaite encadrer les pratiques éditoriales de ses rédacteurs. Elle leur demande de préciser leur nom et d'indiquer leur qualité de journaliste au sein de l'agence. Si un journaliste souhaite s'exprimer à titre privé sur Twitter, il doit le faire à partir d'un compte personnel « sans référence à sa qualité de journaliste de l'AFP, pour éviter toute confusion ». Soucieuse de son image, l'Agence France Presse leur recommande également de s'abstenir de réagir avec colère et de « conserver une position de neutralité concernant leurs domaines de couverture ».
Bien évidemment, le journaliste doit réserver à l'agence la primeur des informations recueillies dans le cadre de son travail. En revanche, les réseaux sociaux sont considérés comme un parfait outil pour y livrer « des  notations personnelles, des détails de couleur, des anecdotes, des informations pointues »...

Wikipedia interdit

Le ton bienveillant de ce guide contraste avec un précédent document de l'AFP qui interdisait à ses journalistes « d'utiliser Wikipedia comme source de documentation ». L'agence estimait en effet qu'au regard des règles de production de l'information au sein de l'agence, « le mode de rédaction participative de cette encyclopédie en ligne ne correspond pas à [ses] critères de fiabilité ».
Le Guide de participation des journalistes AFP aux réseaux sociaux fera l'objet de mises à jour régulières au fur et à mesure des retours d'expérience observés sur le terrain. Il a déjà été intégré au célèbre Manuel de l'Agencier qui précise les conditions d'exercice du journalisme au sein de l'Agence France Presse.


L'Agence France Presse sur Twitter et sur Facebook.

Le chiffre du jour
C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.