les annuaires thématiques

 

La qualité plutôt que la quantité. A l’heure où les moteurs de recherche se toisent sur le nombre croissant de pages indexiées, les annuaires thématiques misent sur la discrétion et la pertinence de leurs résultats. Là où Google, Yahoo ou MSN utilisent de puissants algorithmes, les bibliothèques et les institutions font appel aux petites mains des documentalistes. Principal avantage, cette méthode à l’ancienne renvoie vers des liens éprouvés et validés par des professionnels de l’informationi. De quoi éviter les nombreuses pages sans rapport avec la recherche. La Bibliothèque nationale de France s’est ainsi bâti une réputation d’excellence grâce à ses signets. Sélectionnés et commentés par les bibliothécaires de la BNFSite web de la BnF">i, ils sont présentés selon dix grandes catégories – sciences sociales , droit, philosophie et religion , histoire et géographie… – qui font elles-mêmes l’objet d’un sommaire plus détaillé. Plus de 3 400 ressources et 8 000 liens sont signalés sous 860 catégories. Il est possible d’y accéder par le biais de l’arborescencei proposée par défaut ou grâce à une liste alphabétique des thèmes généraux. Sciences-Po s’est doté d’une e-bibliothèque particulièrement performante dans les disciplines enseignées au sein de ce prestigieux établissement. Elle offre un bouquet de services réservés aux étudiants : bases de données, revues en ligne, atelier de cartographie. Mais la ebibliothèque est accessible à tous les internautes via sa page de consultation. Celle-ci recense puis vérifie régulièrement environ mille liens et les décrit de manière succincte – URLi, informations fournies, langues d’interrogation. Un critère a prévalu lors de la sélection de ces sites : l’utilité apportée aux étudiants, aux professeurs et aux chercheurs. Une adresse à retenir pour trouver des informations dans le domaine des sciences politiques élargi à des activités connexes, comme le droit, les questions militaires et les relations internationales.

complémentarité

La Bibliothèque publique d’information du centre Georges Pompidou a récemment refondu son portaili. L’accès à une sélection de sites se fait par étapes successives : recherche documentairei, sélection de sites thématiques webi, puis accès à la base des signets. Près de cinquante thèmes couvrant un vaste ensemble des activités humaines sont présentés par ordre alphabétique – architecture, cinéma, langues, Union européenne – et déclinées en sous-catégories. Ainsi, le thème cinéma se décline-t-il en actualité, cinéma du monde, festivals, réalisateurs, scénarios. Les résultats des requêtes ne sont pas toujours commentés avec la même précision. Le musée du quai Branly, ouvert au mois de juin dernier, possède une médiathèque bâtie autour de la complémentarité entre les supports imprimés et numériques (1). Un annuaire de sites accessible dès la page d’accueil du musée vient rappeler que cette nouvelle institution a fait le pari de la mise en ligne de ses ressources documentaires. Sur le modèle des signets de la BNF, elle propose une liste commentée de sites consacrés à ses champs d’expertise : bases ethnologiques, linguistique, Amérique latine, Océanie, archéologie, livres. Le Québec possède avec son annuaire Science Presse un outil profilé « pour tout trouver sur internet">i ! ». Bien que son nom laisse à penser qu’il s’adresse à la communauté scientifique, il vise en fait à une forme d’exhaustivité, tout au moins dans les matières abordées. Les arts, la géographie et l’histoire, les langues, la littérature, les loisirs, la philosophie, la psychologie, les religions, les techniques, les sciences sociales, les sports… sont couverts par des liens à foison. La recherche documentaire n’est pas oubliée, une rubrique spécifique abonde en adresses utiles : où trouver un expert ou une personne, comment se procurer un dictionnaire ou un articlei de revue en ligne.
(1) Voir Archimag n°196, juillet-août 2006
 
Des favoris en +

 
signets.bnf.fr
ebiblio.sciences-po.fr
www.bpi.fr

www2.quaibranly.fr
www.sciencepresse.qc.ca/repertoires.html

 
 

Le chiffre du jour
C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.