Publicité

Une grainothèque à la bibliothèque municipale de Lille

  • grainothèque_musée.jpg

    L’association Graine de Troc a lancé quarante-trois grainothèques à travers la France (makunin/Pixabay)
  • Généralement assimilées à des "temples de la culture", certaines bibliothèques n'ont jamais aussi bien porté ce surnom. 

    Certes, une bibliothèque municipale est un espace dédié à la transmission de la culture, du savoir et de la connaissance. Mais en l'occurrence, c'est à la culture des plantes et des fleurs que celle de Lille fait également référence. La Bibliothèque municipale de Lille a en effet lancé l'échange d'un nouveau type de bien "culturel" au sein de son établissement : celui des graines. C'est à l'occasion de la Semaine du développement durable et de l'événement local Floralille, et avec l'aide de l'association Graines de Troc, que la bibliothèque a installé début avril un nouvel espace parmi ses rayonnages : la grainothèque.

    Sur le principe du troc

    Participatif, le projet vise à mettre gratuitement à disposition de tous les visiteurs plus de 500 sachets de semences de différentes variétés florales et potagères (courges, tomates, pois, etc) ; mais chacun peut également venir alimenter le stock de graines de la bibliothèque. Véritable succès, l'opération a vu disparaître, en quelques semaines seulement, cette collection d'un nouveau genre. Si les dépôts faits par les particuliers, eux, restent encore relativement modestes, les organisateurs affirment qu'ils sont toutefois en augmentation. Surtout, il faut laisser le temps à tous les passionnés de plantes et de fleurs de la région de récolter leur propre production de graines afin de la partager ensuite. En attendant, comme toujours dans une bibliothèque, on fait silence... ça pousse !

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité