Article réservé aux abonnés Archimag.com

Logiciels pour bibliothèques : un marché morose

  • bibliotheque2.jpg

    La mise en œuvre du modèle FRBR nécessite un accompagnement personnalisé en fonction des spécificités du fonds. (Crédit : PixaBay)
  • Maintien en valeur, mais forte baisse du volume des ventes : 2014 n’a pas de quoi donner le sourire au marché des logiciels de bibliothèque. Mais des raisons permettent d’espérer une tendance positive pour la période suivante.

    Le marché 2014 des logiciels pour bibliothèque stagne à 40 millions d’euros alors que le volume des ventes marque une forte baisse, en recul de 21 % avec 1125 ventes de produits déclarées pour 2014 contre 1424 en 2013. Sur la cinquantaine de fournisseurs recensés, treize réalisent un chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros. 

    Il s’agit, par ordre décroissant du CA, des entreprises suivantes : Archimed, C3RB Informatique, Décalog, CRDP Poitou-Charentes, le groupement AFI-BibLibre, Infor France, Ex Libris France, PMB Services, BiblioMondo France, OCLC, Cadic Services, SirsiDynix et GB Concept. Ces fournisseurs détiennent ainsi environ 84 % des parts de marché alors que les quarante autres entreprises se partagent moins de 6,5 millions d’euros.

    1. De nouveaux acteurs

    Dans un tel environnement, nul ne s’étonnera du rapide renouvellement des acteurs. L’entreprise Swets est entrée en liquidation judiciaire. Axess Business solution a repris le fonds de commerce de Belink Solutions et assure la diffusion des logiciels Gedidoc et Gediweb, autrefois édités par Médial. Décalog et Microbib ont toutes deux changé de propriétaires. Karvi Services, l’activité open source de Décalog, a été filialisée. AFI et BibLibre ont poursuivi leur rapprochement sous forme d’une participation croisée. Le CRDP de Poitou-Charentes a été intégré au Réseau Canopé, un nouvel établissement public.

    Cinq nouveaux acteurs interviennent sur ce marché :

    • l’Association des utilisateurs du logiciel Moccam distribue le nouveau système de gestion de bibliothèque WaterBear développé par Quentin Chevillon ;
    • Bibliossimo propose ses prestations pour différents systèmes de gestion de bibliothèque libres (AFI Nanook, Koha, PMB…) ;
    • la société italienne Data Management PA distribue le système de gestion de bibliothèque Sebina OpenLibrary avec son partenaire Décalog ;
    • la société québécoise De Marque diffuse Cantook Station son service en ligne de gestion du prêt de livres numériques ;
    • l’entreprise SimplyBiblio diffuse le système de gestion de bibliothèque éponyme.

    2. Trois modes de commercialisation

    L’analyse des ventes en volume distingue trois catégories :

    1. Concernant l’open source, les produits les plus diffusés sont AFI Nanook (75 installations), Bokeh (l’ex AFI Opac 2.0 : 61 installations), Koha (39 installations), Karvi (21 installations), WebKiosk (15 installations) et Invenio (8 installations).
    2. Pour les logiciels faisant l’objet d’une cession de droits d’utilisation, les outils les plus vendus sont la gamme Orphée de C3RB Informatique (148 ventes), l’Opac3d de Décalog (100 ventes), le système de gestion de bibliothèque e-Paprika de Décalog (93 ventes), le système de gestion de bibliothèque Microbib-Novalys Monosite (47 ventes), le CMS POM pour Joomla de C3RB Informatique (42 ventes), le CMS e-Sézhame de Décalog (30 ventes), le Ermes Portail d’Archimed (28 ventes), le système de gestion de bibliothèque Co-Libris de Logiq Systèmes (24 ventes), le gestionnaire d’espace public numérique EPM de Décalog (21 ventes), le système de gestion de bibliothèque Gediweb d'Axess Business solutions (21 ventes) et enfin les produits de Biblix Systèmes, le système de gestion Biblix Net (20 ventes) et l’Opac X (20 ventes).
    3. Les logiciels ou services en ligne commercialisés sous forme d’abonnement annuel sont proposés uniquement par le Réseau Canopé et Ebsco Information Service. Dans cette catégorie, la gamme BCDI du réseau Canopé (l’ex CRDP de Poitou-Charentes) fait l’objet d’un total de 7306 abonnements, l’outil de découverte e-sidoc de 6508 abonnements et Ebscohost Research Database de 90 abonnements.

    Taille des configurations

    Une autre manière d’évaluer les ventes en volume est de se pencher sur la taille des configurations installées - autrement dit le nombre de postes informatiques qui utiliseront les logiciels vendus. Cela aboutit à un classement tout à fait différent : AFI et BibLibre annoncent 1585 postes installés, Archimed 1000 postes, BiblioMondo France 918 postes, Décalog 599 postes, ARS Nova Systems 450 postes, Infor France 320 postes, Aesis Conseil 295 postes et Data Management PA 200 postes.

    3. Une baisse des ventes dans tous les secteurs

    Si l’on met à part les produits proposés sous forme d’abonnement, l’analyse des ventes en volume dégage un grand secteur de clientèle - les bibliothèques municipales qui comptent pour 83 % des produits vendus - et deux secteurs de moindre importance, les bibliothèques des universités qui ont acquis 4 % des solutions et une rubrique moins homogène, les bibliothèques spécialisées qui totalisent 9 % des ventes.

     

    Bibliothèques municipales et bibliothèques d’EPCI : ventes en forte baisse

    Les bibliothèques municipales ont retenu 935 produits contre 1217 en 2013 et 929 en 2012. C’est la forte baisse des ventes dans ce secteur qui explique en grande partie le recul du marché. La cause de cette baisse est fort probablement en rapport avec les élections municipales de mars 2014. Si 22 entreprises interviennent dans ce secteur, seules 4 d’entre elles annoncent avoir vendu plus de 40 logiciels, il s’agit de Décalog (89 Opac3d, 81 e-Paprika), d’AFI-BibLibre (75AFI Nanook, 60 Bokeh), de C3RB Informatique (66 Orphée Micro, 45 Orphée Média) et de Microbib (47 Novalys Monosite).

    Bibliothèques départementales de prêt : l’irruption du livre numérique

    En 2014, les BDP ont retenu 17 produits acquis auprès de C3RB Informatique (3 POM pour Joomla, 6 packs Webservices), d’Archimed (1 Syracuse SIGB et Portail, 2 ventes d’Ermes Portail, 2 Libfly.pro), d’AFI BibLibre (1 Bokeh), d’Axess Business solutions (1 Gediweb) et de De Marque (1 Cantook Station pour la gestion du prêt de livres numériques).

    Bibliothèques de comité d’entreprise : des choix relativement constants

    Les bibliothèques de comité d’entreprise ont retenu 14 logiciels fournis par Logiq Systèmes (4 Co-Libris), Axess Business solutions (4 Gediweb), Décalog (2 e-Paprika, 1 Opac3d), Archimed (2 Ermes Portail) et C3RB Informatique (1 Orphée Premier).

    Bibliothèques d’école : ventes en forte hausse de l’outil de découverte e-sidoc

    Les BCD et CDI sont principalement équipés des produits du Réseau Canopé (ex CRDP de Poitou-Charentes) avec 6901 abonnements à BCDI 2014 Collège-Lycée, 303 abonnements BCDI 2014 Agricole et 6508 abonnements à l’outil de découverte e-sidoc (contre 5717 en 2013). D’autres produits ont été acquis par les établissements scolaires en 2014 : 4 Gediweb d’Axess Business solutions, 1 SimplyBiblio, 1 Karvi, 1 Opac3d et 1 e-Paprika de Décalog, 1 PMB installé par Cesam SPRL et enfin 1 pack Webservices de C3RB Informatique.

    Bibliothèques d’université : ventes toujours en baisse

    Les bibliothèques d’université ont souscrit à des abonnements à des services en ligne auprès d’Ebsco Information Service (80 Ebscohost Research Database, 25 Ebsco eBooks, 20 Ebsco Discovery Service, 2 LinkSource) et du Réseau Canopé (63 BCDI 2014 Spécial). Concernant les produits open source, les universités se sont tournées vers Koha (5 installations par Tamil, 2 par AFI-BibLibre), Karvi (3 installations par Karvi Services) et PMB (2 installations par Cesam SPRL.

    Pour les produits faisant l’objet d’une licence traditionnelle, les universités ont retenu 14 Ezproxy (OCLC), 3 Gediweb (Axess Business solutions), 2 YooLib (Arkhênum), 2 Aloès (Archimed) , 1 V-Smart et 1 Iguana (Infor France), 1 Primo,1 Alma et 1 Aleph 500 (Ex Libris France), 1 SebinaYou (Data Management PA), 1 Sebina OpenLibrary (Data Management PA), 1 PortFolio (BiblioMondo France), 1 InMedia Mobile (BiblioMondo France), 1 InMedia (BiblioMondo France) et 1 Ermes Portail (Archimed).

    Bibliothèques spécialisées et autres types de client : ventes en baisse

    Les bibliothèques spécialisées se sont abonnées aux services en ligne d’Ebsco Information Service avec 10 Ebscohost Research Database, 10 Ebsco eBooks, 8 Ebsco A-to-Z, 3 Ebsco Discovery Service et 2 LinkSource. Dans le secteur de l’open source, ces établissements ont retenu 8 Invenio (Cern), 5 Koha (3 AFI et Biblibre, 2 Tamil), 2 Karvi (Karvi Services), 3 PMB (2 Bibliossimo, 1 Cesam SPRL) et 1 Horigami (Aesis Conseil).

    Enfin, pour les produits faisant l’objet d’une licence traditionnelle, les ventes déclarées portent sur 14 Kentika V2 Atomic (Kentika), 12 JLB-Net Bibliothèques et 12 JLB-Net Portail 2.0 (JLB Informatique), 9 Opac3d, 9 e-Paprika, 5 Paprika CS2 et 2 Carthame (Décalog), 5 Gediweb (Axess Business solutions), 5 PAR - Protection accès réseau (ARS Nova Systems), 3 YooLib (Arkhênum), 2 SimplyBiblio, 1 MaBiblio (MaGestia Informatique), 1 Primo (Ex Libris France ), 1 ADLIB (CESAM SPRL), 1 Orphée Micro (C3RB Informatique), 1 Limb Gallery (Arkhênum) et 1 Ermes Portail (Archimed).


    4. Un prochain rebond du marché dont pourrait profiter les nouveaux acteurs

    L’année 2014 n’est pas une bonne année pour les ventes de progiciels et de services en ligne aux bibliothèques, les trois principaux secteurs de clientèle - bibliothèques municipales, bibliothèques spécialisées et bibliothèques d’université - ont connu une forte baisse des ventes en volume. Les élections municipales de mars 2014, les contraintes budgétaires pesant sur les collectivités comme sur les universités expliquent en grande partie ce fort recul des ventes.

    Nouveaux projets et développement du PNB

    Le marché devrait se reprendre en 2015 et 2016 sous l’effet conjugué des projets de lecture publique qu’auront à cœur de lancer les nouvelles équipes municipales ou communautaires et du développement attendu du prêt de livres numériques (projet Prêt numérique en bibliothèque du CNL).

    Le livre numérique impose en effet le déploiement de nouvelles solutions de gestion que les fournisseurs viennent d’inscrire à leur catalogue. Début 2015, on compte ainsi 39 solutions de gestion du livre numérique alors qu’aucun produit de ce type n’était disponible l’an passé.

    Les stratégies de développement des publics que chacun doit mettre en œuvre pour enrayer la crise des publics vont très probablement créer un fort engouement des bibliothèques pour le livre numérique (pour peu que les éditeurs de ces livres ouvrent leur catalogue à des conditions financières et techniques acceptables !).

    Si le marché redémarre prochainement, les acteurs qui en bénéficieront ne sont probablement pas les mêmes que par le passé. Les sociétés internationales semblent en effet un peu empêtrées dans leurs opérations de fusion (Innovative Interfaces Inc. et VTLS) ou de reformatage de leurs équipes françaises (Ex Libris France, SirsiDynix). Il va leur être probablement difficile de relancer leurs ventes à court terme.

    Du côté des trois premières entreprises françaises, Archimed semble avoir connu un certain retard dans la mise sur le marché de Syracuse, C3RB n’a pas encore présenté sa stratégie de renouvellement de la gamme Orphée et Décalog vient de changer de propriétaire.

    Dynamisme de l’open source

    Le monde de l’open source paraît plus dynamique et plus apte à tirer profit des évolutions du marché ; AFI et BibLibre consolident leur rapprochement et créent une communauté de développement autour de Bokeh, PMB Services connaît une progression de plus de 11% de son chiffre d'affaires et de nouveaux acteurs arrivent sur le marché (Bibliossimo, l’Association des utilisateurs du logiciel Moccam qui distribue le nouveau système de gestion de bibliothèque WaterBear), ce qui pourrait favoriser une saine concurrence.

    Enfin, quelques éditeurs tentent de se faire une place sur ce marché avec une toute nouvelle génération de système (Progilone avec Syrtis, Existenz avec BGM, SimplyBiblio avec le système du même nom…). L’innovation semble aujourd’hui davantage portée par ces jeunes acteurs. Les entreprises historiques pourraient être contraintes de leur emboîter le pas et d’investir plus massivement dans la préparation d’une nouvelle génération de produits offrant de réelles avancées.

     

    Marc Maisonneuve, avec l’assistance d’Emmanuelle Asselin

    www.toscaconsultants.fr/logiciel.htm

    Ces chiffres n’incluent ni les ventes du CRDP de Poitou-Charentes, ni celles d’Ebsco car celles-ci sont comptabilisées comme des abonnements annuels.

    Télécharger le tableau comparatif des 125 progiciels commercialisés au 1er janvier 2015

     

    ___________________________________________________________________________________________________________________________

    + repères

    Les conditions de l’enquête

    Enquête annuelle sur le marché des logiciels métier pour bibliothèque, 56 fournisseurs interrogés

    ___________________________________________________________________________________________________________________________

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Au sommaire de ce numéro

    - Baromètre emploi : Archimag met la pression !
    - Big data, big ECM ?
    - Par delà la multiplicité des solutions de stockage
    - Feuilletez tout Archimag en ligne

    DOSSIER : La Ged s'habille en collaboratif

    Tandis que se multiplient les services web de communication et de partage de contenus, les éditeurs embarquent de plus en plus de fonctionnalités de partage et de travail collaboratif dans les solutions de Ged. Certains font aussi le choix de jeter de nouveaux ponts avec les systèmes extérieurs, notamment les réseaux sociaux et les services cloud ou multiplient les ports avec d'autres solutions. 

    Et aussi :
    - Logiciels pour bibliothèques : un marché morose
    - Le logiciel documentaire pour tous
    - APF Entreprises, l'autre prestataire en numérisation
    - La numérisation en bibliothèque : quels droits pour quelles oeuvres ? - 2/2
    - Favoris : créer des questionnaires en ligne
    - Portrait : Lourdes Fuentes Hashimoto, bâtisseuse de passerelles 
    - Ali Laïdi : "l'intelligence économique est une vision et une grille d'analyse politique du monde"
    - Permettre aux jeunes d'être entrepreneurs de leur vie
    - Archimagstore : applis, cadeaux, beaux livres, expos...
    - Archi... kitsch : dans les archives d’Archimag, mars 1995

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est la part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png