Publicité

Accord de 4 ans entre Elsevier et le Consortium Couperin

  • Accord_Elsevier.jpg

    Renouvellement-accord-Elsevier
    Renouvellement de l’accord pour 4 ans entre Elsevier et le Consortium Couperin (parrawpixel/pixabay)
  • Les établissements d’enseignement supérieur et la recherche française ont convenus à un accord de principe pour le renouvellement de la licence Elsevier. L’entreprise est désormais engagée pour 4 ans de 2019 à 2022, avec effet rétroactif au 1er janvier 2019.

    Le consortium Couperin a donné son accord pour le renouvellement d’une licence nationale avec Elsevier. Désormais, avec cet accord, les établissements universitaires français auront accès à la Bibliothèque Médicale de France, à la base d’articles scientifiques “Freedom complete collection” (Lancet inclus) et à Cell Press. Les trois bouquets de revues sont les nouveaux contenus dans l’offre Elsevier. 

    Le Consortium unifié des établissements universitaires et de recherche pour l’accès aux publications numériques précise que l’accord ne garantit pas l’adhésion à cette licence par tous les établissements français.

    Green Open Access, point central de l’accord

    Le point marquant de l’accord du consortium Couperin avec Elsevier est le Green Open Access. La voie verte désigne le dépôt de la publication d’un auteur issue de la recherche scientifique et de l’enseignement dans une archive ouverte. Ce réservoir de publications scientifiques est en accès libre. L’accord permet aux auteurs de diffuser leurs versions auteurs dans le Green Open Access.

    Evolution tarifaire, une baisse pour les éditeurs

    L’entente pour la licence Elsevier prévoit une évolution tarifaire menant à une baisse progressive des coûts de la licence de 5 % pour la première année puis 4 % pour la seconde année. L’accord prévoit une baisse tarifaire de près de 13 % sur les 4 ans.
    L’accord prévoit une remise de 25% sur les article processing charges. APC désigne le prix payé par les laboratoires de chercheurs pour diffuser les publications dans les revues en open access. L’accord prévoit également une clause compensatoire en cas de dépassement du seuil d’augmentation du tarif des APC, limité à 3,5%.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    76
    des répondants à notre grande enquête sur les professionnels de l'information et l'entrepreneuriat affirment être attirés par le statut d’entrepreneur (créateur d’entre-prise, indépendant, freelance, etc.).

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png