Publicité

Avec SEMI, OCLC fait un grand pas en avant dans le domaine de la transition bibliographique

  • capture_decran_2022-03-21_a_10.18.19.png

    Présentation webinaire OCLC
    Le thème de ce webinaire : "Vers une approche collective pour lier les métadonnées".
  • Lors d’un webinaire consacré à la transition bibliographique et aux initiatives liées à la coordination des métadonnées, OCLC a levé le voile sur les futures modifications de son projet SEMI (Shared identity management infrastructure), une infrastructure de gestion de données partagées qui vient chambouler les préétablis dans le domaine de la transition bibliographique. 

    Projet collaboratif conçu pour accompagner les bibliothèques du monde entier vers la transition bibliographique, et ce à leur propre rythme, la plateforme SEMI d’OCLC se veut universelle, interconnectée et contextuelle pour n’importe quel type de contenu. Un projet d’envergure qui répond à un besoin de faciliter la visibilité et la découvrabilité des bibliothèques au niveau mondial. Ce webinaire présente en détail tout ce que OCLC a prévu pour assurer cette transition bibliographique à grande échelle.

    Faciliter l’expérience utilisateur

    La France étant depuis longtemps en avance dans ce domaine, cette initiative du groupe OCLC s’ajoute à la longue liste des avancées de l’organisation en matière de transition bibliographique dans le monde. Très concernée par la liaison des données et leur adaptabilité, OCLC cherche avant tout à faciliter l’expérience d’utilisation et l'interopérabilité que les connaissances de chaque bibliothèque, à l’échelle planétaire, soient accessibles en tout lieu, à tout moment, et ce, dans la langue de l’utilisateur. 

    Une vision universelle et interconnectée 

    Cette plateforme SEMI présente ainsi plusieurs nouveautés, notamment une compatibilité absolue avec tous les principaux formats de métadonnées. Elle permet dès lors de créer un écosystème de métadonnées garantissant une synergie totale entre toutes les bibliothèques exploitant cette interface. Le principe de cette initiative repose sur une compatibilité totale avec tous les formats entrant et sortant de la plateforme. L’objectif de cette dernière est finalement de créer un point de connexion entre les différentes institutions impliquées, quelle que soit leur situation géographique, en leur permettant de partager leurs données et leurs catalogues afin de pouvoir compléter les informations déjà collectées. 

    Doper la "découvrabilité" des bibliothèques

    La plateforme SEMI s'appuie sur trois fondements directeurs :

    • Un fonctionnement de l’interface garanti par des URI (Uniform Resource Identifier) pérennes,
    • Une infrastructure flexible et adaptable afin d'assurer l’hétérogénéité des données à l’échelle mondiale,
    • La possibilité aux bibliothèques de migrer à leur rythme vers une digitalisation optimale et enrichie des données.

    In fine, cette plateforme permet une connexion universelle, une découvrabilité des bibliothèques à l’heure où le digital est roi. Les bibliothèques peuvent ainsi être connectées les unes aux autres et partager un large éventail d'informations. Ce qui devraient grandement faciliter la tâche des professionnels, qu’ils soient ou non familiarisés avec le concept de données liées.

    Toutes ces innovations sont expliquées plus en détails par un référent OCLC dans cette vidéo. N’attendez plus, regardez !

    capture_decran_2022-03-21_a_10.18.34.png

     

     

     

     

     

     

     

     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le montant total des pénalités infligées aux entreprises en 2022 - et à l'échelle internationale - pour le non respect du RGPD.

    Serda Formations Documentation 2023