Publicité

Les 5 grands atouts de Mobius, pour ASG Technologies

  • communique_ASGTech.jpg

    communiqué
    (pixabay/geralt)
  • Créé en 1986 aux Etats-Unis, ASG Technologies est aujourd'hui l'un des principaux éditeurs internationaux de solutions de gestion et de gouvernance de l'information. Rob Perry, vice-président du marketing produit, nous livre ici son analyse sur les 5 principales forces de la plateforme Mobius d'ASG, dédiée à la gestion et à la diffusion de tous types de contenus.

    1. Une approche intégrée

    A l'opposé des vieux systèmes monolithiques, la plateforme Mobius permet d'envisager l'information dans toute sa diversité, et bien sûr dans toute l'entreprise et dans tout son écosystème. Il s'agit d'une solution « headless », qui agit comme une sorte de gigantesque réservoir dans lequel les métiers peuvent très facilement venir puiser les données (structurées ou non) utiles pour chaque application. « Une API (« Application Programmating Interfaces ») sous la forme de services Web REST permet d'aller capturer les informations pour les afficher au format attendu dans chacune de ces applications », précise Rob Perry.

    2. Un déploiement ultra-efficace

    L'entreprise peut, au choix, déployer la plateforme sur ses propres serveurs, sur le cloud ou dans un environnement hybride, mixant ses propres infrastructures matérielles et celles d'un hébergeur... « Le système est très flexible », relève ce spécialiste. « Une entreprise peut ainsi installer des éléments en interne puis décider de les faire migrer progressivement sur le cloud, ou vice versa. » Via son intégration poussée avec les clouds Azure (Microsoft) et AWS (Amazon), Mobius bénéficie en outre des fonctionnalités inhérentes à ces plateformes, tels le reporting ou l'autoscale (mise à l'échelle automatique). « L'élasticité de la plateforme, qui utilise une architecture distribuée, et la souplesse du cloud sont essentiels pour nos clients, qui gèrent souvent de très grandes quantités de contenus », ajoute le même spécialiste. « Les utilisateurs de Mobius – plutôt des grandes entreprises ou des administrations... - sont pour l'essentiel des gros consommateurs de données, ingérées puis consommées au travers de multiples sources. » La banque allemande Postbank (18 000 salariés) utilise par exemple cette architecture pour archiver et faciliter la mise à disposition de plus de 200 téraoctets de données auprès de quelque 6 000 conseillers...

    3. Une collecte multilingue et quasi « industrielle »

    Un service est entièrement dédié à la collecte en temps réel des données disparates. « Il s'agit d'un moteur d'ingestion (multilingue), qui absorbe les contenus et les données et leur associe automatiquement les métadonnées requises par l'entreprise (date de création, date d'import, date de destruction...) avant de les expédier vers le référentiel (entrepôt de données) », précise Rob Perry.

    4. Un entrepôt en phase avec les réglementations

    La plateforme, qui embarque nativement un moteur de workflow permettant de définir des processus, « est idéale pour le records management », selon Rob Perry. L'entreprise, par exemple lorsqu'elle souhaite se mettre en conformité avec le nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD ou GDPR, en anglais) ou avec les législations en vigueur dans le secteur de l'assurance, définit les métadonnées et les politiques de stockage ou de consultation qui doivent être associées à chaque document. » Charge à elle de lister les types d'utilisateurs autorisés, les caractéristiques des « records » à conserver, les éventuelles « anonymisations » à effectuer et les politiques de sécurité ou d'archivage à appliquer...

    5. Une recherche fédérée

    Avec Mobius, les entrepôts de données, qu'ils soient sur le cloud ou sur des serveurs internes, peuvent être facilement éparpillés ou au contraire regroupés et consolidés dans un seul et unique système (de type « data lake »). Le moteur de recherche de la plateforme est aussi en mesure d'effectuer des recherches fédérées aussi bien dans un gigantesque entrepôt que dans des silos dispersés. Ce faisant, il est possible de trier les résultats suivant plusieurs critères (auteur, activité...) ou bien de sauvegarder des requêtes qui doivent être relancées régulièrement.

    Séduisant ? Dans un proche avenir, ASG Technologies devrait faciliter l'utilisation de Mobius – déjà déployé dans plus de 3 000 organisations dans le monde -  par le biais des smartphones et des terminaux, via une ou plusieurs applications spécifiques. Le groupe planche par ailleurs sur un élargissement de son système de restitution des contenus, avec un « multichannel output » (une sorte de studio multicanal) qui sera en mesure d'adapter les contenus à un très grand nombre d'applis consommatrices de données.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est le part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif