Publicité

Un livre blanc pour tout savoir du travail collaboratif et de la digital workplace

  • shareplace-digital-workplace-travail-collaboratif-numerique.jpg

    ordinateur-digital-numerique-travail-collaboratif
    Le confinement lié au Covid-19 a définitivement fait adopter le home office et le télétravail, soutenus par le digital pour que chacun puisse rester connecté à ses collaborateurs. (Freepik/jannoon028)
  • Plus que jamais, la crise sanitaire liée à la Covid-19 a amené les entreprises à s’interroger sur leur organisation et leur façon de travailler. De nouvelles pratiques professionnelles ont fait leur apparition, tandis que d’autres se sont peu à peu généralisées, au point de bouleverser notre quotidien même après le confinement. Pour autant, certaines sociétés peinent encore à proposer des solutions adaptées aux attentes de leurs salariés, où collaboratif, efficacité et partage de l’information se mêlent.

    Même si le confinement auquel nous avons été soumis jusqu’au 11 mai 2020 est désormais derrière nous, cet événement a sans aucun doute modifié à tout jamais nos habitudes de travail. La crise sanitaire a en effet largement accéléré, parfois sous la contrainte, le développement du digital, dont les outils ont redéfini le travail collaboratif : le mail cohabite désormais avec le cloud, le Drive, le chat ou encore la visioconférence.

    Des professionnels toujours plus mobiles

    Le confinement a mis en exergue une autre tendance : la possibilité de travailler depuis n’importe quel endroit. Si cette pratique existait déjà avant la crise sanitaire, elle n’était que peu répandue, et plutôt réservée aux professionnels en voyage d’affaires. Dès l’annonce du confinement, de nombreux Français se sont ainsi exilés dans d’autres villes que celle de leur résidence principale et ont poursuivi leur activité. Même après cette période, le télétravail est resté, dans la mesure du possible, encouragé par certaines entreprises, et les professionnels en ont profité pour se tourner vers des tiers-lieux pas nécessairement destinés au télétravail : cafés, bibliothèques et médiathèques, espaces de coworking, etc. La mobilité et le home office font désormais partie de la norme pour les organisations, qui doivent dès lors s’adapter pour que ces nouvelles pratiques collaboratives n'entravent pas leur bonne marche.

    Nouvelles pratiques, nouveaux besoins

    Avec la généralisation du télétravail, de la mobilité et l’usage des nouveaux outils, sont nés des besoins nouveaux au sein des organisations. Les collaborateurs exigent désormais du matériel adapté (ordinateur et téléphone portables, bureau aménageable à domicile, connexion Internet) et veulent pouvoir accéder à la demande à leurs logiciels et outils métiers (CRM, Drive, intranets, etc.). Le confinement a également mis en exergue la nécessité absolue, pour les salariés, de pouvoir consulter les documents nécessaires à la continuité de leur activité, y compris à distance : de fait, de nombreuses organisations, qui n’étaient pas passées à la dématérialisation, ont été forcées de se mettre à l’arrêt car elles ne disposaient pas de leurs factures, contrats, courriers et autres pièces indispensables.

    Une plus forte implication des collaborateurs

    Si répondre aux attentes des salariés est nécessairement coûteux pour les entreprises, les gains à en retirer sont loin d’être négligeables ! Le plus important concerne l’engagement des salariés, qui serait plus important avec le développement du travail collaboratif. Ils sont ainsi plus présents sur les canaux de communication communautaires (réseau social d’entreprise ou plateforme collaborative, par exemple) et peuvent échanger plus facilement sur leurs missions, proposer des conseils à leurs collègues. Finalement, le travail collaboratif contribue à développer l’esprit d’équipe et à assurer une bonne ambiance au travail, ce qui renforce la productivité de chacun.

    Un levier de développement à ne pas négliger

    En créant un environnement de travail propice au bon déroulement des missions des collaborateurs, y compris à distance, les dirigeants s’assurent de la mobilisation de ces derniers. En effet, contrairement à une idée reçue, le télétravail ne signifie pas que les collaborateurs ne sont plus joignables ou ne travaillent pas assez – bien au contraire. Les outils mis à leur disposition (mails, intranet, Drive, etc.) favorisent leur implication, à condition qu’ils soient pertinents et en adéquation avec les nouvelles pratiques adoptées. Il serait fou de croire qu’une simple solution logicielle permet d’assurer l’efficacité du travail collaboratif. Au contraire, les outils mis en place doivent aider les collaborateurs à mener à bien leurs projets, en fluidifiant les échanges, ainsi que l’accès aux informations et aux documents. Pourquoi dès lors ne pas se tourner vers l’IA, capable de collecter les données liées au comportement d’une équipe, de les analyser et d’en déduire les processus opérationnels sur lesquels il est possible d’intervenir pour améliorer le travail de chacun.

    Tout savoir sur le travail collaboratif

    Pour aider les entreprises dans leur passage au travail collaboratif, devenu indispensable depuis le début de la crise sanitaire, SharePlace, spécialiste du secteur, met à leur disposition un livre blanc. Gratuit, ce document rappelle les enjeux liés au travail collaboratif, les effets que peut avoir cette approche sur les professionnels et les organisations, et fournit de précieux conseils pour mettre en place un mode de collaboration plus efficace et durable.

    Pour accéder à ce livre blanc dans son intégralité, cliquer ici : 
    Livre blanc à télécharger « Travail collaboratif : vers une nouvelle ère pour les entreprises »

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    Couv demat 2020.png