Publicité

Archivage électronique : Kodak Alaris donne une nouvelle impulsion à l’offre de Vectura Archivage

  • partenariat-vectura-archivage-kodak-alaris.jpg

    locaux-vectura-archivage
    Grâce à son partenariat avec Kodak Alaris, Vectura Archivage compte accélérer le développement de services numériques inédits. (DR/Vectura Archivage)
  • Après avoir révolutionné le monde de l’archivage physique dans les années 70 grâce à ses logibox, Vectura Archivage a décidé il y a 5 ans d’accélérer le développement de ses services numériques. Pour ce faire, l’entreprise, fondée par Richard Chiche, va désormais pouvoir s’appuyer sur l’expertise d’un nouveau partenaire de taille : Kodak Alaris.

    En 2015, Vectura Archivage, déjà bien connu sur le marché de l’archivage physique, décide d’accélérer le développement de ses services numériques en référençant, d’une part, tous ses clients susceptibles d’avoir des besoins en numérisation et dématérialisation, et les outils adaptés à l’offre déjà existante d’autre part. 3 ans plus tard, l’entreprise va encore plus loin dans la transformation digitale en passant au zéro papier. En parallèle, les infrastructures au niveau du SI sont modernisées, de même que les solutions utilisées. Vectura Archivage s’intéresse alors aux outils proposés sur le marché de la dématérialisation, et notamment ceux de Kodak Alaris.

    « Il y a un an, Vectura Archivage a fait appel à nous pour un projet de dématérialisation et de numérisation. L’entreprise avait besoin d’un accompagnement dans la mise en place de la première brique de ce projet, qui est la capture d’images. Notre solution Info Input répond parfaitement à ce besoin de capture de documents, qu’ils arrivent au format papier ou électroniquement », se remémore Oussama Guarib, channel manager chez Kodak Alaris.

    Une solution tenant compte des spécificités des documents

    Au-delà de l’origine des documents à traiter, la solution retenue par Vectura Archivage devait prendre en compte leur complexité et leurs spécificités. Les clients de l’entreprise sont en effet issus de nombreux secteurs, pour autant de types de pièces différentes à gérer : des dossiers médicaux et ordonnances dans la santé, aux procès verbaux utiles aux professionnels du droit, en passant par les demandes de prêts et de crédits côté finances. 

    « Nous avions des exigences au niveau de la reconnaissance des caractères, du croisement de données, notamment les plus sensibles, et nous voulions trouver une solution qui réponde au mieux à nos besoins », indique Bruno Garonne, responsable commercial et technique chez Vectura Archivage. « Les solutions de Kodak Alaris complètent notre offre sur tout ce qui est enrichissement des dossiers numériques. Pour nous, il est important d’intégrer des solutions qui nous permettent de traiter les flux de documents physiques et de pouvoir les agrémenter aux documents numériques. La modularité des outils nous a également beaucoup intéressés. »

    Info Input se distingue également par des fonctionnalités largement saluées par ses utilisateurs, dont le pré-formatage de certains documents ou la possibilité d’identifier ceux-ci grâce à des code-barres associés à des informations spécifiques. Vectura Archivage a également pu bénéficier d’un accompagnement de Kodak Alaris tout au long du déploiement de la solution, notamment grâce à des formations et la mise à disposition d’un support dédié.

    Une collaboration bien partie pour durer

    Le premier partenariat entre Kodak Alaris et Vectura Archivage étant un franc succès, les deux sociétés pensent d’ores et déjà poursuivre leur collaboration. Le spécialiste de l’archivage envisagerait ainsi de remplacer son parc de scanners par des scanners haute volumétrie de Kodak Alaris, dont une nouvelle gamme a d’ailleurs été lancée récemment. Le fournisseur de solutions de capture d’informations, quant à lui, considère déjà ce partenariat comme « le début d’une longue histoire », selon les termes de Cyril Condamines, country sales manager chez Kodak Alaris.

    « Aujourd’hui, nous mettons en place la gestion multicanale au travers d’Info Input, avec de l’indexation de premier niveau. On peut imaginer que demain, le client souhaitera aller encore plus loin dans cette démarche et automatiser un certain nombre de tâches d’indexation. Intégrer de l’intelligence artificielle dans ce qui est mis en place par Vectura Archivage au service de l’automatisation pourrait être la prochaine étape », conclut-il. 
     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    Couv demat 2020.png