Facture électronique : près d'un tiers des entreprises sont en retard

  • facture_electronique-retard.jpg

    Facture-electronique-un-tiers-entreprises-sont-en-retard
    Plus de la moitié des responsables financiers appréhende une mise en conformité complexe (PhotoMIX-Company)
  • 29 % des entreprises françaises n’ont toujours pas entamé de démarches pour se conformer à l’obligation de facturation électronique prévue pour l'an prochain.

    A 16 mois de l'obligation de facturation électronique, les entreprises françaises avancent en ordre dispersé. Près d'un tiers d'entre elles (29 %) n’ont toujours pas entamé de démarches pour s'y conformer.

    Selon une étude menée pour l'éditeur Esker, "les responsables administratifs et financiers redoutent la mise en conformité à l’obligation de facturation électronique." Un retard qui s'explique par plusieurs facteurs : 53 % des responsables financiers appréhendent une mise en conformité complexe et 55 % redoutent le coût engendré par cette obligation. Autre préoccupation : presque la moitié des entreprises françaises (47 %) évoquent la problématique de la sécurité des données.

    Un calendrier de mise en conformité trop court

    Plus étonnant, 9 % des responsables interrogées disent ne pas être informés de cette échéance ! Et 34 % estiment que le calendrier de mise en conformité est trop court. Rappelons que le passage à la facture électronique obligatoire a déjà été repoussé de dix-huit mois en 2021 afin de tenir compte "du degré de maturité numérique des entreprises".

    Malgré ces appréhensions, les responsables financiers semblent percevoir les multiples avantages de la facture électronique : 56 % d'entre eux estiment qu’elle améliorera la gestion de leur trésorerie et 53 % qu’elle permettra de réduire les délais de paiement. Ils sont encore plus nombreux (79%) à penser que la généralisation de la facturation électronique facilitera leur travail quotidien, notamment grâce à l’automatisation.

    Un passage à la facturation électronique en trois temps

    Le passage à la facturation électronique s’appliquera en trois temps :

        - à compter du 1er juillet 2024 pour les grandes entreprises,
        - à compter du 1er janvier 2025 pour les entreprises de taille intermédiaire,
        - et à compter du 1er janvier 2026 pour les petites et moyennes entreprises ainsi que les microentreprises

    Le déploiement de l’obligation de transmission des données à l’administration suivra le même calendrier.

    Etude réalisée auprès d’un échantillon de 302 directeurs et responsables administratifs et financiers dans des entreprises de 50 salariés et plus, représentatif des entreprises de cette taille. L’échantillon a été interrogé par téléphone sur système CATI lors d’interviews réalisées du 22 novembre au 12 décembre 2022.

     

     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png