Article réservé aux abonnés Archimag.com

Comment mener un projet de reconversion professionnelle ?

  • reconversion_cep.png

    reconversion-professionnelle-Pole-emploi-CEP
    "Dans un premier temps, j’écoute, je laisse le temps aux personnes d’exprimer leurs souhaits, leurs inquiétudes, parce que c’est nécessaire avant d’être en mesure de rebondir", explique une conseillère de Pôle emploi. (mon-cep.org)
  • Conseil en évolution professionnelle, bilan professionnel, enquête annuelle des besoins en main d’œuvre… Il existe de multiples moyens pour préparer sa reconversion professionnelle et mettre toutes les chances de son côté. Zoom sur le Conseil en évolution professionnelle (CEP) et les dispositifs proposés par Pôle Emploi.

     

    Sommaire du dossier dédié à la reconversion professionnelle :

     

    Connaissez-vous le CEP ? Le Conseil en évolution professionnelle est un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé qui s’adresse à toute personne voulant faire le point sur sa situation professionnelle. Il est destiné aux actifs qui souhaitent se reconvertir et, plus largement, à ceux qui aimeraient suivre une formation ou bien créer une entreprise. Le CEP est assuré par plusieurs opérateurs habilités : Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi, l’Apec pour les cadres, Cap emploi pour les personnes handicapées, les missions locales pour les moins de 26 ans, les organismes paritaires pour les travailleurs indépendants…

    >Lire aussi : Des Mooc proposés par Pôle Emploi pour aider les chômeurs

    Le Conseil en évolution professionnelle est organisé autour de trois prestations :
        •    un entretien individuel pour analyser la situation professionnelle,
        •    un conseil visant à définir le projet professionnel,
        •    un accompagnement dans la mise en œuvre de ce projet.

    À l’issue de l’entretien, un document de synthèse est remis au bénéficiaire récapitulant son projet d’évolution professionnelle. Ce document présente la stratégie envisagée pour sa mise en œuvre, par exemple une formation éligible au compte personnel de formation.

    >Lire aussi : Transformation de l'action publique : Pôle Emploi se dope à l'IA

    L'immersion professionnelle en entreprise avant sa reconversion professionnelle

    Concrètement, cet entretien repose sur une écoute des envies de la personne qui souhaite se réorienter :

    « Dans un premier temps, j’écoute, je laisse le temps aux personnes d’exprimer leurs souhaits, leurs inquiétudes, parce que c’est nécessaire avant d’être en mesure de rebondir », explique une conseillère de Pôle emploi ; « ensuite, je m’appuie sur tous les côtés positifs y compris sur leurs réussites personnelles. Certaines d’entre elles font du bénévolat, d’autres créent. Tout le monde possède ses propres talents. Je me sers de leurs passions pour changer le regard porté sur leurs parcours. »

    Le CEP fait preuve d’une grande souplesse puisqu’il peut même proposer aux personnes éligibles de tester des métiers grâce à l’immersion professionnelle en entreprise. Autre avantage : un plan de formation ainsi que son financement peuvent être étudiés avec un conseiller habilité. Dernière bonne nouvelle, les prestations du Conseil en évolution professionnelle sont gratuites.

    >Lire aussi : Documentalistes, veilleurs, bibliothécaires et archivistes : comment se profile votre avenir

    Pour avancer dans votre projet de reconversion, pensez à vos loisirs et à vos centres d’intérêt !

    Les actifs qui souhaitent donner une nouvelle orientation à leur vie professionnelle peuvent également opter pour d’autres moyens. Notamment la réalisation d’un bilan professionnel :

    « Avant de faire le grand saut, faites le point sur vos atouts, vos compétences et vos aspirations. Élargissez votre réflexion et ne vous limitez pas à vos expériences professionnelles précédentes ou à votre parcours de formation. Pensez également à vos loisirs et vos centres d’intérêt », explique Pôle emploi.

    Ce dernier propose plusieurs prestations d’évaluation. À commencer par une « évaluation des compétences et des connaissances professionnelles » (ECCP). Organisée en trois phases, cette évaluation dure d’une demi-journée à une journée selon les métiers.

    >Lire aussi : A 23 ans, il fait une promesse à Pôle Emploi : réduire le chômage grâce au big data

    Qu’il soit réalisé par un opérateur public ou par un cabinet privé, votre bilan professionnel doit également prendre en compte le marché de l’emploi. Il est vivement conseillé de prendre la température du marché de l’offre et de la demande du secteur que vous souhaitez rejoindre. Cela passe par une veille métier pour connaître les secteurs qui recrutent. Ressource indispensable, l’enquête annuelle BMO (Besoins en main-d’œuvre) réalisée par Pôle emploi repose sur les réponses apportées par 1,7 million d’entreprises en France.

    La recherche au sein de cette immense source de statistiques peut se faire par métier, par secteur et par zone géographique.

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Reconversion-professionnelle
    Être ou avoir été professionnels de l’information… Ou pourquoi ne pas le devenir ? Dans nos métiers aussi, notamment pour les archivistes, documentalistes et veilleurs, les carrières rectilignes se font rares. La gestion de l’information, sous ses différentes formes, peut-être tout autant une fonction que l’on quitte qu’une nouvelle orientation.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Veille 2020.PNG